LACRIMOSA : Hoffnung

lacrimosa_hoffnung

Lacrimosa a tout de même 25 ans cette année. 25 ans de bons et loyaux services à un genre qu’il a lui-même bâti et codifié, cadenassé jusqu’à ne plus pouvoir en sortir. Mais soit, c’est le sien, et il a l’air de s’en satisfaire. Pour tout vous dire, j’ai beaucoup aimé Lacrimosa il y a quelques années, mais voilà plus de 10 ans que je n’ai plus croisé la route de Tilo Wolff et Anne Nurmi et leur gothic metal symphonique. Eh bien, surprise. La musique du groupe n’a pas vraiment changé. Certes, elle sait à présent adopter des formes un peu plus modernes, se nourrir de rock plus rugueux, se faire plus rythmique, intégrer des éléments électroniques. Mais rassurez-vous, Tilo est toujours aussi doué pour bâtir des symphonies tragiques, épiques et un brin pompeuses. Oui, il faut bien l’avouer, le chant de Tilo tout comme ses orchestrations ont quelque chose d’emprunté qui peut irriter. Ce n’est pas mon cas, j’apprécie ce timbre mi-figue mi-raisin, cette dramaturgie dans l’interprétation, ce côté « too much » parfaitement assumé. Et j’ose sans broncher vous affirmer que « Hoffnung » est un bon disque d’une formation que je n’ai jamais vraiment oublié mais que j’ai injustement ignoré trop longtemps.

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Lacrimosa, entité bicéphale allemande, continue année après année; album après album de jouir du même succès auprès de son public, et même à en acquérir un nouveau par le bouche à oreille ou les critiques (très) favorables. Pourquoi ? Est-ce dû à l'aveuglement de ses fans, prêts à tout accepter…
  • 10000
    Sorte de supergroupe du metal underground avec des morceaux de Kayo Dot, Dysrhytmia et Gorguts, Vaura a la particularité d'essayer de mélanger ses nombreuses influences, situées en territoire metal, gothique ou expérimental, ce qui aboutit à un résultat assez original, quelque part entre Supuration et Moonspell avec un certain penchant…
  • 10000
    Johan Edlund a toujours été un être torturé et un artiste à facettes multiples. Depuis quelques années (d'aucuns diront toujours, peut-être pas à tort...) seul maître à bord du vaisseau Tiamat, il navigue dans des eaux sombres, entre metal gothique, death doom et rock mélancolique, nous offrant des instantanés musicaux…
  • 10000
    Voilà quelques années que les ibères de Moonspell naviguent en eaux troubles. Catapultés « dieux du metal gothique » avec le très réussi « Sin/Pecado », Fernando Ribeiro et les siens n’ont jamais vraiment su gérer les attentes que plaçaient en eux des millions de fans et de critiques rock, ni réitérer les exploits…
  • 10000
    Katatonia, à ne pas confondre avec les poppeux anglais homonymes, à une lettre près, sont les rois du metal gothique depuis quelques années. Alors, bien sûr, certains rechigneront à le reconnaître, me parleront de Paradise Lost, de Lacuna Coil ou je ne sais qui d’autre, mais parlons sérieusement une seconde :…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *