KORN : The serenity of suffering

korn_serenity

La difficulté, quand on suit des artistes de loin en loin, c’est qu’on a du mal à appréhender son parcours, à jauger sa progression. Heureusement, avec certains, pas besoin ; ils sont gentils. Korn, c’est des gentils. Ils font fréquemment des allers-retours musico-historiques qui permettent à ceux qui les écoutaient il y a quelques années de ne pas être paumés à l’écoute d’un nouveau disque. Comment ? Du sarcasme ? Nooooon… « The serenity of suffering », donc, est le deuxième album après le retour de Brian «  Head » au bercail, parti il y a quelques temps redécouvrir sa foi. Et j’ai l’impression d’écouter un bon gros classique du groupe des années 90 version longue. D’ailleurs, le featuring de Corey Taylor (de Slipknot, pour les non-initiés) est un peu un panneau quatre par trois lumineux dans le brouillard indiquant « RETOUR AUX SOURCES ». Mais voilà, si souvent ce genre d’entreprise (notamment de la part d’un groupe qui nous l’a déjà servi plusieurs fois, avec un succès mitigé) sent un peu la loose, cette fois c’est assez heureux. La plupart des titres fonctionnent bien, joignant mélodies en chant clair et grosses parties heavy typiques pour un résultat énervé mais pas trop (ben ouais, on a tous vieilli, hein). Exit les pérégrinations djent, back to the basics pour le meilleur, et le moins bon aussi. Car on y retrouve tous les automatismes du groupe, et logiquement son côté un peu balourd et ses riffs « qu’on a foutu là parce qu’il en fallait bien un pour le couplet ». Pas exempt de longueurs donc, mais comportant quand même beaucoup plus de bons moments que sur les précédents, ce nouvel opus remplit pour une fois toutes ses promesses. Bravo !

Site officiel

Paroles de l’album

Korn : Rotting in vain

Korn : Insane

Korn : A different world

Related Posts

  • 10000
    Par un grand coup de baguette magique, le bien mal en point Korn tente de nous faire oublier plusieurs années de carrière, et quelques albums brinquebalants, en appelant son nouvel album « III ». On ne peut pas faire plus pompier pour annoncer un « retour aux sources » ! Encore faut-il que celui-ci…
  • 10000
    Pas la fête chez Korn en ce moment. Un autre membre qui se fait la malle, un album unplugged qui a autant de succès qu'un méchoui dans une communauté végétarienne...Alors si on rajoute à ça ce nouvel album qui manque d'idées, ça fait beaucoup pour un seul groupe. C'est malheureusement…
  • 10000
    En voilà une bonne surprise ! Korn ressuscite ! Certains fans de la première heure du quintette avaient vraiment l’impression que le groupe, à force d’expérimentations et d’« évolutions » avait peu à peu perdu son identité. Que ceux-ci se réjouissent, « Take A Look In The Mirror », comme…
  • 10000
    Et de cinq pour le quintet américain Korn. "Untouchables" est dans la lignée de ses prédécesseurs, avec cependant plus de chant clair, de parties électroniques et de mélodies en mid-tempo. Hormis ces changements (dans la continuité), on est en terrain connu. Le riffing, la voix et les structures, bien que…
  • 10000
    Affranchi d'une rivalité avec Korn qui commençait à devenir pesante et s'avérait surtout injustifiée, les quatre de Sacramento ont pour lourde tâche de donner un successeur à « Around The Fur », grand succès critique et public. Ils choisissent alors d'accentuer leur côté mélodique et de cultiver leur différence en intégrant encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *