KNOPFLER, Mark : Shangri-la

mark knopfler shangri

Ce n’est une nouvelle pour personne, depuis la fin de Dire Straits, Mark Knopfler se pépouzise à vitesse grand V. Et ce n’est pas ce  » Shangri-la «  qui viendra me contredire. « Sing the same old song in the same old way » chantait Woven Hand. Mark Knopfler fait du Mark Knopfler, sans trop se fouler, en nous ressortant ze son de guitare, ze jeu de guitare, ze style de chansons grappillant dans la pop et la country, de la race de celles qui passent toutes seules mais dont on ne garde pas forcément un grand souvenir sinon celui d’un moment agréable, sans plus. Tiens, c’est simple, j’ai l’impression d’écouter de la musique pour routiers. Attention, n’allez pas croire que je dénigre en quoi que ce soit ce métier, mais j’ai vraiment le sentiment d’écouter un genre musical débité au kilomètre, dont on trouverait les disques à la pompe et qui n’auraient pour usage que celui d’être écoutés en bouffant de l’asphalte. Alors c’est ça Mark Knopfler aujourd’hui ? Un truc qu’on écoute pour se détendre, pour penser à autre chose, une occupation sans conséquences ? J’ai beau être un peu blasé, je trouve quand même ça un peu triste. Ma, si ça loui fait plaisir…

Paroles de l’album

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *