KLANGSTOF : Close eyes to exit

klangstof_closeeyes

Un nom énigmatique, un titre qui vous parle, un artwork tout aussi lunaire, des fois ça suffit à avoir envie de découvrir un album. Allez, on se lance, et tant pis si le ramage ne correspond pas au plumage… Sauf que quand « Doolhof », superbe instrumental entre indie pop, electro et kraut débarque, on est en plein dedans ; c’est beau, c’est onirique, c’est tout à fait ce qu’on espérait. Et ce n’est pas « Sleaze », chanté cette fois mais toujours avec autant de tact et de magie, qui nous fera redescendre. « Close eyes to exit » et « Hostage » enchaînent ; c’est à peu près le temps que je mets à me décider à aller chercher de l’info sur le groupe. Peur d’être rattrapé par une réalité décevante ? Peut-être. Et surtout, la flemme de quitter ce hamac entre deux mondes pour m’adonner à des pratiques salement terrestres. « Amansworld » me berce et je ne suis toujours pas passé à l’acte. Oh, et puis à quoi bon maintenant ? Il ne reste que trois titres, on peut bien se passer de CV quand le boulot est bien fait non ? Oh, il l’est, n’en doutez pas. Chaque titre vous transportera ailleurs, et si le groupe hollandais (oui, ça y est) peut évoquer un subtil mélange entre un Radiohead, un Coldplay (pas des derniers albums) et le Midlake d’ « Antiphon », il reste ancré dans sa propre réalité. Les dernières notes d’« Island » raisonnent, et je reste prostré, subjugué par tant de maîtrise et de talent. Le seul défaut de ce disque pourrait être l’énorme attente qu’il va engendrer, et la très probable déception sur un deuxième opus qui aura bien du mal à se hisser à la hauteur de celui-ci. Bah, n’y pensons pas et profitons ; demain, c’est loin…

Site officiel

Klangstof : Hostage

Related Posts

  • 10000
    J'étais de ceux que « In Rainbows » a déçu. Trop propret, trop facile, comme si une certaine convenance musicale de la part du groupe devait contrebalancer l'audace commerciale, le doigt d'honneur tendu nonchalamment aux majors et à leur modèle économique en fin de vie. Ok, c'est bien beau les idées, mais…
  • 10000
    Je n'ai jamais vraiment compris ce que le groupe entendait par ce titre énigmatique, mais j'avoue ne jamais avoir trop cherché non plus. Découvert avec ce premier album assez exemplaire, le duo m'a immédiatement fasciné par sa propension à marier l'indie pop à l'électronica. En bien des points, ce galop…
  • 10000
    Décidément, Midlake a quelque peu de mal à se stabiliser, autant musicalement qu'au niveau de son personnel. Après avoir tutoyé le jazz puis la folk, et avoir perdu son leader en fin d'année 2013, le groupe poursuit sa route en explorant le rock progressif et psychédélique sur ce nouvel album…
  • 10000
    Chris Martin et les siens sont limite pénibles. Ils ne prétendent pas être les nouveaux Beatles, leurs frasques ne recouvrent pas la une des tabloïds, ils ne se déchirent pas, et sont même écolos et favorables au commerce équitable. Et, comble du mauvais goût de leur part, ils sortent un…
  • 10000
    Golden Silvers est une formation anglaise qui a sorti en 2009 un premier album, « True romance », précédé du single du même nom. Et alors ? Alors il se trouve que ce groupe avait un chanteur, et que celui-ci sort justement son premier album solo aujourd'hui. C'est dingue non ? Ah oui, c'est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *