KING WOMAN : Created in the image of suffering

Que ce soit au sein de Miserable ou de King Woman, la voix de Kristina Esfandiari est une ode au rêve autant qu’à l’abandon, que ce mot ait pour vous une connotation positive ou négative. Mais là où le premier projet cité est ouvertement plus atmosphérique, King Woman a lui les deux pieds dans le doom. Mais du fait de ces accointances avec le planant, option shoegaze, la couleur de ce premier album est vraiment unique. Très franchement, j’hésiterais presque à employer le terme de doom ici. Oui, c’est vrai, le rythme des 8 titres ici présents est lent, l’accordage et le riffing plutôt metal, et cet album voit le jour chez relapse. Mais c’est là son seul tribut à son univers d’origine, et croyez-moi, il est beaucoup moins lourd qu’il n’y paraît. Mettez de côté les riffs et « Created in the image of suffering » a tout l’air d’un essai pop shoegaze planant. Penser à Baroness sur certains titres n’est pas exclu, bien au contraire. Mais les guitares de King Woman sont plus abrasives, les ambiances plus éthérées. Ce disque ne peut pas complétement être qualifié de « bouffée d’air frais », mais il reste plus original que ses congénères, et mérite d’être découvert et adopté !

Site officiel

Paroles de l’album

King Woman : Deny

Related Posts

  • 10000
    Helfir, c'est Luca Mazzotta avant tout, puisque c'est son projet « solo » me dit-on. Ben ça me fait une belle jambe les gars, parce que ne connaissant pas les projets de groupe du gusse, qui ne sont d'ailleurs pas stipulés sur la bio du label, je ne vais pas en faire…
  • 10000
    On assiste depuis quelques années à une recrudescence du doom metal. Qu'il ait choisi ou pas de s'acoquiner avec le stoner ou le sludge, le genre ressurgit sous des formes et des drapeaux divers, et n'en finit pas de rendre hommage aux parrains, de Black Sabbath à Pentagram. Witchcraft s'est…
  • 10000
    Le metal extrême scandinave n'est pas vraiment un genre en voie de disparition, de nouveaux groupes apparaissent tous les jours, et on a de plus en plus de mal à dénicher le groupe valable parmi les dizaines de formations de seconde zone. Les Finlandais de Ghost Brigade, eux, se sont…
  • 10000
    Septième album pour les finlandais de Insomnium, qui continuent d'arpenter les terres d'un death mélodique de haute volée, aux penchants légèrement doom, aux teintes légèrement black. Pour cette nouvelle œuvre, le groupe a choisi d'explorer la voie ô combien casse-gueule du concept album. Nous avons donc ici un long titre…
  • 10000
    J'ai eu un bon premier contact en 2013 avec le duo américain Wolvserpent. Et c'est plutôt pas mal, parce qu'il y a des chances que cet ep m'eusse fait fuir. Oh, non pas que je craigne ce que je vais y trouver. Avec sa mixture ambiant black drone doom electro,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *