KING DUDE : Full virgo moon

King Dude est un peu un alien dans son domaine. Et pour cause ; son domaine est taillé à la serpe au sein d’une niche musicale, ou plusieurs. On pourrait décrire sa musique comme du folk gothique. Soit quelque part entre la dark americana, le folk rock pur et le rock gothique tristoune. Le tout avec une aura sulfureuse (King Dude est sataniste) et un mépris affiché de l’avis d’autrui sur sa musique. Est-ce que je vais pour autant me priver de le donner, mon avis ? Que non. Parce que moi aussi, je me fous de tout. « Full virgo moon », donc, est un disque composé très rapidement (deux semaines ont suffi) et qui renoue avec un style plus épuré, qui globalement est celui des débuts. L’imagerie a donc beau rappeler le metal, on y est pas du tout ici. A qui donc s’adresse ce disque ? On se demande en effet si les folkeux oseront ne serait-ce qu’y écouter une paire de titres. Et comme sur les autres disques du bonhomme, il y a du bon et du moins bon sur « Full virgo moon ». L’album commence par une excellente intro assez dark ambiant, puis enchaîne avec un titre plus folk assez réussi même s’il a tendance à tirer en longueur (« My rose by the sea »). « Full virgo moon » est plus posé et mélancolique. « Forty five says six six six » est une ballade dark country typique (mais ça marche toujours). « The satanic temple » est une ballade également, mais plus pop folk ambiant. « Forgive my sins » dégaine le piano et les cordes, à raison ; c’est l’une des chansons les plus touchantes et réussies du disques, si ce n’est la meilleure. On arrive ensuite à une doublette assez étrange : « Make me blind » et « A funeral song for atheists » sont jumelles de texte, mais pas d’ambiance. La première s’inscrit dans un registre pop psyché, tandis que la deuxième est une ballade au piano assez soporifique. Enfin, « Something about you » repart vers la pop psyché ambiant, mais ne s’avère pas plus passionnante. Au final, je ne sais que penser de cet album, qui me donne l’impression d’avoir été posé là sans réelle réflexion, comme un point d’étape répondant à un besoin de s’exprimer plus qu’une « œuvre ». Alors moi aussi, je vais l’écouter « en passant », sans lui laisser beaucoup d’espoir d’un deuxième rencart.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Dans le petit monde de l'americana pur jus, le nom de Slim Cessna fait office de saint, sinon de guide spirituel. Il faut dire qu'il traîne son stetson depuis pas mal d'années dans le milieu, accompagné/suivi par son compère Jay Munly et quelques autres gravitant autour d'eux (dont un certain…
    Tags: album, ne, plus, americana, country, rock, gothic, the, a, folk
  • 10000
    En lançant l’écoute de ce premier album de Me And That Man, je ne savais pas à qui appartenait le domaine dans lequel je pénétrais. Mais dès les premières secondes de « My church is black », j’ai compris sur quelles plates-bandes le groupe marchait lui-même ; Johnny Cash, Nick Cave, et toute…
    Tags: me, d, my, the, country, rock, album, on, y, ne
  • 10000
    Je sais de King Dude que c'est tout d'abord le propriétaire d'une marque de fringues goth mais qu'il aime aussi la musique, de préférence bien dark. Membre de plusieurs formations de plusieurs bords différents (black metal, hardcore metal), il signe également des disques sous son nom propre, dont ce "Fear"…
  • 10000
    Adrian Crowley, songwriter irlandais folk rock à la voix sépulcrale, vous n'en entendrez pas forcément parler ailleurs. Et d'ailleurs, je ne vais pas me la jouer non plus, parce que si madame Pias ne m'avait pas envoyé ce disque, qui est quand même le septième, je serai moi aussi passé…
    Tags: ne, disque, folk, rock
  • 10000
    J'ai aimé Murder By Death. Je l'ai aimé pour la singularité de sa musique, rock indé infusé au country-punk et au gothabilly, pour sa noirceur et son cynisme, pour la rage peu contenue de ses compositions, pour la voix reconnaissable entre mille de son leader. Mais comme souvent lorsqu'on aime,…
    Tags: plus, rock, dark, pop

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.