KEVORKIA : Elusive

kevorkia elusive

Tout commence avec une pièce mélancolique au piano qui, bien que très réussie et bienvenue en ouverture, nous fait douter du caractère hardcore de la galette. Bien, les petits jeunes ont l’esprit ouvert, donc. Et pourtant, durant le reste du brûlot, on voyage en terrain connu, celui du hardcore metal relevé d’un soupçon de deathcore. On notera d’abord la très bonne production de la chose, au son massif sans être étouffant, laissant la place aux détails sans perdre de vue l’essentiel, à savoir un déchirement en règle des tympans. On regrettera cependant le côté trop classique et linéaire de la formation qui, malgré quelques effets de style intéressants (growls, moments de furie, essais atmosphériques), ne se détache pas assez de ses influences, et n’a pas encore développé la science du riff qui tue. Reste un premier album bien maîtrisé, une œuvre de jeunesse dont le groupe n’aura pas à rougir d’ici quelques années. Et ça n’est déjà pas donné à tout le monde.

Kevorkia : Elusive

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *