KELLY FINNIGAN : A joyful sound

Des tas d’artistes de tas de styles différents produisent des albums de noël. Et je dois bien avouer que ça me met en joie : c’est vraiment une période de l’année où je prends plaisir à parcourir le web de long en large pour trouver la perle rare. Mais il me faut le reconnaître : si j’ai trouvé des perles rares improbables un peu partout, peu de styles se prêtent mieux à l’exercice, aboutissent à des résultats aussi probants que la soul. Bien sûr, dans les grands classiques du genre, il y a le « A christmas gift for you » concocté par Phil Spector. Eh bien, « A joyful sound » pourrait bien être sa suite directe. Mais qui est donc Kelly Finnigan ? Pas un mec tombé de l’arbre. Monsieur est né en 1981 d’un père musicien, Mike, qui a, outre des albums solo, collaboré avec de petits noms comme Jimi Hendrix, Joe Cocker ou Taj Mahal. On peut donc envisager que ce type soit né un instrument dans la main et l’amour de la musique sous toutes ses formes cramponné à l’âme. Vous avez le droit de ne pas me croire sur parole. Mais il suffira d’une écoute, même distraite, pour vous en rendre compte : ce mec est un génie. Sur ce disque, le monsieur s’est entouré de la fine fleur de la soul contemporaine, et a composé des titres qui sonnent si bien qu’ils donnent l’impression d’avoir été pondus à la grande époque. Il y a ici tout ce que j’aime dans le genre ; des titres aux orchestrations luxuriantes, au chant sensible et volontiers plaintif, et des choeurs classieux. Le groove est présent, le format pop respecté, les protagonistes n’en font jamais trop, et l’album est ramassé (31 minutes), de quoi en profiter sans être gonflé par un trop-plein de bons sentiments ou d’esprit de noël. Du grand art.

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Ah, celui-ci, ça fait un moment que je me le garde sous le coude. D'une part parce que la musique 8-bit, j'aime ça. Et puis aussi parce que, bon, trouver un album de noël aussi what the fuck, c'est quand même assez rare. Alors oui, je suis d'accord, ça a…
    Tags: bien, noël, album, me, a, titres, post-format-image, dynamique, jeune
  • 10000
    Ok, ce disque a plus de 10 ans, et donc je m’écarte un peu de mon délire « les albums de l’année de noël », mais franchement, il vaut le détour. Pour vous situer la chose ; Count Bachula est l’arrière arrière arrière arrière arrière (rayez la répétition inutile si vous êtes plus…
    Tags: l, a, genre, titres, noël, bien, album
  • 10000
    Deuxième album de noël pour les québécois. Deuxième ? Deux en suivant ? Non parce qu’un, c’est rigolo, et en plus il était assez réussi, mais que va apporter celui-ci ? Du soleil, capitaine. Ah bon. The Lost Fingers nouvelle formule (pour ceux qui n’ont pas suivi, le trio originel s’est adjoint les…
    Tags: l, d, bien, noël, album, titres, a
  • 10000
    Oh, je vous entend d'ici... « Bouahaha ! Pfffff ! Peupeupeupeu ! Gniark gniark ! » Oui, c'est un album de noël. Mais attention, pas envoyé par n'importe qui ! Eh oui, c'est papy Ritchie et sa jolie blonde rencontrée au Superbowl (c'est-y pas romantique ça ?) qui œuvrent ici…
    Tags: album
  • 10000
    Nous sommes en novembre lorsque je m’attelle à cette chronique. Si vous calculez (moi je suis trop fainéant), depuis le 4 novembre, 16h16 (fainéant mais précis), les femmes bossent gratuitement, alors bon, pendant qu'elles préparent les fêtes, briquent la maison pour la décorer par la suite, ou font cuite le…
    Tags: noël, a, me, album, y, femme, post-format-image

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.