KELE : Trick

Print

J’adore Bloc Party, mais le premier essai solo de son chanteur Kele m’avait fortement déçu, et le mot est faible. Alors j’avoue ne pas attendre grand-chose de ce deuxième opus. Le titre d’ouverture me donne raison ; on nage ici en plein territoire house. La voix de Kele est d’ailleurs méconnaissable. « Coasting » en remet une couche, toujours aussi dance-pop. Sur « Doubt », on entrevoit un peu plus la patte des anglais, mais le titre peine encore un peu à convaincre ; drôle de choix pour un single. « Closer » invite une vocaliste au timbre très passe-partout à s’exprimer sur un titre qui l’est tout autant. Et ça continue (encore et encore). Toujours ces rythmes dansants, ces mélodies faciles, ce style fade, cette voix qui cherche à se démarquer d’un héritage musical hors sujet ici, mais qui se trahit souvent elle-même, ce coté diva pouf… Si je me suis amusé du côté futile du premier, là ça ne me fait plus rire, plutôt peur. Allez, je m’en vais, il n’y a définitivement rien pour moi ici.

Site officiel

Kele : Doubt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *