KADENZZA : Into The Oriental Phantasma

kadenzza into the oriental

J’avoue que, Sigh mis à part, la scène extrême asiatique m’est totalement inconnue. Je plonge donc sur l’occasion que m’offre Holy Records de combler (partiellement) mon inculture. Kadenzza, ou plutôt You Oshima, seul maître à bord, pratique un dark metal entre tradition et modernité. Assez proche en fait de la scène Européenne, avec cet amour pour le côté prog et le speed metal aux tempos et soli échevelés que cultivent les nippons. En bref, des structures riches et recherchées, un musicien vraiment pas handicapé du manche (et réellement monstrueux sur certains passages), une brutalité bien dosée, une voix parfaite. Mais il manque un petit quelque chose au disque pour en faire un incontournable du genre. Un bon album à conseiller tout de même, et un artiste dont l’évolution risque d’être fulgurante.

Paroles de l’album

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *