JENNYLEE : Right on !

jennylee_2015RightOnCover

Jenny Lee Lindberg, c’est la bassiste de Warpaint, formation que j’ai écoutée sans vraiment l’apprécier. Selon toute vraisemblance, ce premier album solo devrait donc, s’il suit la même ligne, et même s’il oblique un peu, m’ennuyer au plus haut point. Eh bien, c’est le cas ! Alors oui, il y a de la basse, des influences post punk et shoegaze, mais les lignes de chant paresseuses et les rythmes neurasthéniques pullulent, et je ne suis vraiment pas d’humeur à écouter ça aujourd’hui, ni hier d’ailleurs. Pourtant, développés autrement, des titres comme « Boom boom », « Offerings » ou « Bully » pourraient fonctionner vraiment. Hélas, tels quels, ils ne parviennent qu’à éveiller un intérêt diffus et très volatile qui s’évanouit vite une fois les 10 titres de ce disques terminés. Bref, pas mauvais mais pas assez abouti.

Site officiel

Jennylee : Never

Related Posts

  • 10000
    Lusts est un tout jeune duo, « Illuminations » est un premier album, et pourtant tout ici, du look pour le moins particulier du groupe aux sonorités déployées tout au long de ces douze premiers titres dévoilés au monde, sent les années 80 à plein nez. On y ressent l'influence de la…
  • 10000
    Premier album pour les australiens de Nite Fields. Et sans vouloir être méchant, ça s'entend. Non pas qu'il soit mauvais, ce « Depersonalisation », non. Il est juste hyper-connoté musicalement parlant. Impossible d'abord de ne pas penser au The Cure du début des années 80. Des années 80, d'ailleurs, le groupe prend…
  • 10000
    "Nothing" est l'un des meilleurs titres de Crowbar. Alors quand un groupe signé chez Relapse, comptant en son sein un vocaliste oeuvrant précédemment dans une formation punk / hardcore sort son premier album, j'y vois immédiatement une filiation directe. Pfff, quel blaireau ! Avec Nothing, on est très loin de…
  • 10000
    Troisième album pour les Pennsylvaniens de Creepoid. Voix détachée, triturations soniques, sonorités distordues, pesanteur rythmique transformant l'espace sonore en étuve, et une certaine idée, tordue mais tout aussi valable, de la pop song : le groupe nous la joue noisy pop, rock alternatif, shoegaze, pop indé, ou plutôt un peu de…
  • 10000
    Une voix lointaine, un riff sale et mélancolique, une rythmique caméléon, un refrain emphatique, voici ce qui nous accueille au démarrage de ce deuxième album des angelinos. Et ça part plutôt bien, me rappelant les méconnus Revelino. Mais le groupe change bien vite de direction, et plusieurs fois d'ailleurs. Ce…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *