JACASZEK : Kwiaty

Je vous ai déjà présenté le travail de Michal Jacaszek dans ces pages. L’homme évolue d’habitude dans un style qui lui est très personnel, une rencontre entre post rock, neo classique et electro ambiant, tout en finesse et en retenue, d’une beauté et d’une classe folles. Ce « Kwiaty », dixième opus de l’artiste, s’écarte un peu de ce chemin. Son origine, c’est un obscur recueil de poèmes anglais, qui ont su toucher le musicien, lequel décide alors de les transcrire en notes. Pour ceci, il accueille au sein de son art une voix féminine, chantonnant comme dans un rêve les textes l’ayant inspiré. Pas de surprise, la musique de Jacaszek est toujours aussi magnifique et délicate, sorte de dentelle posée sur des cumulonimbus (wesh t’as vu, master d’Alain Gillot-Pétré). Ce sont les interférences électroniques, les micro-samples vocaux et noisy qui amènent le sel, les excroissances néo-classiques étant beaucoup moins présentes sur ce disque. Plus atmosphérique et expérimental, « Kwiaty » plaira sans doute aux fans de Jacaszek, mais s’avère moins évident à maîtriser que ses productions habituelles. Il ancre en tout cas son auteur dans une démarche purement artistique et exploratoire, ce dont il était de toutes façons interdit de douter !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Artiste rare, discret et pourtant assez prolixe, Michal Jacaszek avance à pas feutrés, avec l'obsession de mélanger ambiant, electronica et musique classique. D'autres l'ont déjà fait et le font encore, mais Jacaszek n'en a cure ; pointilleux et persévérant, il persiste et signe. Et signe d'ailleurs avec le label Ghostly International…
  • 10000
    Les formations étiquetées dark jazz ne sont pas légion, alors chaque sortie du genre est scrutée à la loupe par les fans du genre. Aujourd'hui nous nous interesserons à Fogh Depot, trio moscovite qui, comme souvent, fait se croiser dark jazz et electro-ambiant pour un résultat sombre et créatif. Il…
  • 10000
    Non, mais sérieusement, faut arrêter. Il faut arrêter de m'envoyer des supers albums. Parce que moi, concrètement, je suis un fétichiste du disque. Et donc, m'envoyer un disque aussi excellent version numérique, ça ne va pas me suffire longtemps. Il faudra tôt ou tard que je le tienne entre mes…
  • 10000
    Paul Fleming décrit sa musique comme un croisement entre Daft Punk et Joy Division. Drôle de comparaison. Au sujet du projet Baltic Fleet, on peut aussi entendre des noms comme Brian Eno, ou toute la frange du kraut rock. La vérité, c'est que ce qu'on peut trouver dans « The dear…
  • 10000
    Pour ce deuxième album, l'allemand Kuedo avoue s'être grandement inspiré des musiques de film. En découle des titres où l'électronique se confronte au brouillard mystérieux d'un Twin Peaks. « Slow knife » porte bien son nom ; une menace implacable y fait son chemin de façon très cruelle, lentement mais sûrement. Elle ne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *