ITAL TEK : Hollowed

ZIQ374_ItalTek_Hollowed

Ital Tek est l’un des noms importants du dubstep. Je pense que c’est assez important de vous le dire, parce qu’à l’écoute de ce cinquième album, on ne saurait pas le dire. C’est peu de dire que « Hollowed » est éloigné des explosions de rythme et des ambiances adolescentes qu’on associe souvent à ce terme. Petit à petit, comme pas mal d’acteurs du genre d’ailleurs, Ital Tek a débordé, s’est étalé, a envahi tous les interstices de la musique électronique pour cannibaliser l’ambient, l’electronica, la techno, le drone, et un peu tout ce qui lui tombe sous la main à vrai dire. Pour autant, ce disque est loin de partir dans tous les sens. Il consiste en une petite heure de titres à la frontière de l’ambient, de l’expérimental et de la dark techno. En gros, c’est noir, mais c’est beau et c’est pas ce qu’on peut entendre partout. Tantôt tribal tantôt rampant, « Hallowed » est une pure merveille d’inventivité et nous fait passer un moment unique. Ital Tek sait tout faire ; faire peur, exciter, apaiser, intriguer. Bon, ceci dit, il fera fuir ceux qui n’apprécient pas le côté abstrait et sombre de la musique électronique. Mais les autres ont plutôt intérêt à se ruer dessus, parce que dans le genre, c’est une pépite !

Site officiel

Ital Tek : Cobra

Related Posts

  • 10000
    Non, mais sérieusement, faut arrêter. Il faut arrêter de m'envoyer des supers albums. Parce que moi, concrètement, je suis un fétichiste du disque. Et donc, m'envoyer un disque aussi excellent version numérique, ça ne va pas me suffire longtemps. Il faudra tôt ou tard que je le tienne entre mes…
  • 10000
    M'étant déjà frotté à la musique du vénézuélien Arca en 2014, je savais déjà ce que j'allais trouver, ou plutôt ce que je n'allais pas trouver sur ce deuxième opus ; de la linéarité, de la facilité, de l 'ennui. Enfin, sauf si cet extraterrestre a décidé de changer complètement son fusil…
  • 10000
    Ah, la scène electro italienne ! Elle est tellement, euh, ben, elle est... En fait je sais pas ; parce qu'à part les excellents Bloody Beetroots et Eiffel 65 (c'te gloire nationale...), je n'y connais rien. Alors l'occasion de découvrir (peut-être) avec Aucan une formation vraiment intéressante, je ne peux pas lui…
  • 10000
    En 2005, je tombe sur « One day at home » complètement par hasard. Le disque me plaît bien, tant d'ailleurs que je le note sur ma liste d'achat. Puis, mû par d'autres envies, ému par d'autres sonorités, je délaisse le parisien. Dix ans plus tard, voici que je retombe dessus ; j'y…
  • 10000
    Certaines personnes ont un sens de l'à-propos assez impressionnant. D'autres, moins. Anton Kaldal Ágústsson est soit bourré d'humour, soit dans la deuxième catégorie. Son bébé, Tonik Ensemble, porte assez mal son nom. Entre electronica, ambient, house, electro-pop, trip hop et pop indé, celui-ci navigue en eaux calmes, loin des geysers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *