INVENT, ANIMATE : Greyview

Tragic Hero Records est une petite structure. Petite mais dont sont issues quelques formations qui y ont grandi avant de s’en extirper et prendre leur envol : A Skylit Drive, Motionless In White, Graves Of Valor, Iwrestledabearonce. Du coup, on peut voir les choses de deux façons. La pessimiste ; ce label est incapable de garder ses poulains, fuyons-le. La positive ; ce label est un découvreur de talents, guettons ses sorties. Pour une fois, j’ai tenté la première. Et pourtant, je n’avais pas jeté une oreille à leur précédent et remarqué album « Stillworld ». Auquel cas, comme les fans du groupe, j’aurai attendu en mode fin du monde la venue de mon messie transfiguré. Car ce sont bien quatre ans d’attente qu’ont imposé les ricains à leur fanbase. Bon, il faut dire aussi qu’entre-temps, leur précédent chanteur s’est barré, et il a fallu se remettre en selle. Bref, coucou les revoilou… et je dois dire que « Greyview » est un gros morceau de metalcore. C’est un style qu’on connaît bien maintenant, et dont il est difficile (irréaliste ?) d’attendre autre chose qu’une combinaison plus ou moins heureuse des éléments habituels ; refrains mélodiques typés emo, passages atmosphériques, couplets en mode bourrinage en règle, breaks inattendus et emphase. Et vous savez quoi ? C’est bien ce qu’on retrouve ici. Alors qu’est-ce que « Greyview » a en plus que les copies des copains ? Rien. Mais il a en mieux, que voulez-vous que je vous dise ? De légères incursions djent ou plus atmosphériques, dont la provenance n’est peut-être pas aussi calculée mais plus « naturelle » qu’ailleurs ? Pfff, oui, mais est-ce que c’est la clé, je sais pas. En tout cas, le résultat dépasse largement mes attentes, puisque vous l’aurez compris, celles-ci étaient nulles. Mais vous pouvez vous enfiler les 13 titres de ce troisième opus en boucle, et vous ne serez pas déçus du voyage. Bon, si je devais pointer du doigt un point noir, ce serait l’artwork ; ceux de « Stillworld » et « Everchanger » étaient autrement plus beaux et originaux. Mais le reste est vraiment cool.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Post hardcore ? Metalcore ? Post hardcore ? On ne sait pas trop quel qualificatif donner à ce premier album de Deadthrone. Un peu de tout ça probablement. En tout cas, si ça ne sonne absolument pas original, c'est dans l'air du temps. Euh, pardon, je crois qu'on dit moderne. Enfin, bref, vous…
    Tags: ne, c'est, bien, qu'on, cas, album, on, vraiment, est-ce, l'album
  • 10000
    Formé sur les cendres de deux petits groupes underground, The Blackout Argument est allemand et fait dans le métalcore émo. Jusqu'ici, rien d'exceptionnel, surtout pour un label comme Lifeforce, fournisseur officiel de métalcore européen. Que possède donc cette nouvelle formation que n'ont pas ses camarades ? Efficace, pas pleurnichard pour…
    Tags: ne, l'album, in, quelques, groupe, rien, label, punk, fort
  • 10000
    Jeune groupe du Maryland, Savage Hands sort aujourd’hui un second album metalcore / emocore / post hardcore conjuguant, comme ses petits camarades, énergie débordante et format pop assumé, pondant les titres à chantonner sous la douche comme Jul pond les fautes de français. Oui, je ne peux pas dire le…
    Tags: bien, ne, dire, album, titres, metalcore, metal, in, on, dont
  • 10000
    Sixième album pour les chantres du djent Periphery. Et quand on sait que les américains ont lancé leur petite affaire en 2005 seulement, on se doute qu’ils ne sont pas du genre à chômer. Pourtant, et c’est chose rare, le groupe de Washington a pris son temps (quelques mois) pour…
    Tags: on, quelques, a, groupe, se, plus, y, ont, peut-être, titres
  • 10000
    AnnIsOkay est allemand et pratique le metalcore. Jusque-là, rien d’exceptionnel. Pour ce disque, il a lâché sa sale habitude de sampler la batterie et a accueilli une orchestration plus variée dont des cordes, un piano, des samples electro. Eh ben mes aïeux d’une révolution ! Bon, raillerie mise à part,…
    Tags: plus, metalcore, a, of, album, groupe, bien, in, paroles, reste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *