IMPERIAL STATE ELECTRIC : All through the night

Derrière ce combo aux couleurs très heavy rock seventies se cache un sérieux client en matière de metal tout d’abord, puis de rock tout court, j’ai nommé Nicke Andersson, ex batteur d’Entombed et membre des Hellacopters. « All through the night », cinquième album du groupe, n’a vraiment plus grand chose à voir avec la musique du grand cornu. En revanche, si vous me parlez de Slade ou de Lynyrd Skynyrd, là on touche plus au but. Rajoutez deux-trois formations big rock made in america, et on y est. Bref, « All through the night » déboule avec 10 titres rock et pop au compteur qu’il nous envoie en ne ménageant pas sa peine en 32 minutes à peine. C’est vraiment une surprise pour moi qui découvre le combo pour la première fois, mais ce genre assez direct, simple, groovy et terriblement rétro est capable de petits miracles, et me touche plus que je ne l’aurais pensé. Dès le riff imparable d’ »Empire of fate », on est projeté une bonne quarantaine d’années en arrière (ou dans un épisode de Supernatural ou Sons Of Anarchy, à vous de voir). A la fois costaud et catchy à souhait avec son refrain tout en choeurs, il introduit de bien belle façon un style et un savoir-faire qui ne se démentiront pas jusqu’au très pop « No sleeping », dénouement final. Ce style un peu suranné n’a donc rien perdu de son charme ; écoutez donc « Would you lie » et vous serez immédiatement conquis. Mais rappelez-vous bien que ce n’est que l’arbre qui cache la forêt !


Site officiel

Imperial State Electric : All through the night

Related Posts

  • 10000
    Dans la famille « méchoui musical », je demande Electric Six. La formation, qui fête ses 20 ans d'existence cette année, s'est toujours appliquée à ne pas faire comme les autres, élaborant d'abord dans le plus grand secret puis au grand jour suite au succès de ses premiers singles une mixture disco-punk-rock…
  • 10000
    Vous aimez les photos ? Moi pas trop. Enfin, plus exactement, j'aime les photos de paysages, les trucs abstraits, plus ou moins artistiques, mais pas avec des gens dessus. L'humanité, je trouve ça vachement surfait, vous voyez ? Un gars qui photographie un gars, putain, c'est quoi, de l'anthropophagie artistique ? Enfin, bref,…
  • 10000
    Vous ne connaissez pas Jeff Angell ? Pas grave. Moi non plus. Pourtant, le monsieur traîne avec des gens tout à fait recommandables : le précédent groupe de Jeff était également composé de Duff Mc Kagan, Barett Martin et Mike McCready. Je vous avoue d'ailleurs que je vais certainement y jeter une…
  • 10000
    Je l'avoue, même si je suis la formation britannique depuis ses débuts et l'ai vu évoluer en terme de personnel ces dernières années, je m'étais fait une raison concernant son style musical immuable (ou si peu) depuis quelques années. La folie des débuts est passée, ayant laissé la place à…
  • 10000
    En 2012, « CVI » m'avait fait passer un bon moment avec son heavy stoner pas si classique que ça. Je m'étais promis à l'époque de suivre l'actu du groupe, et me voici donc face à « Crooked doors », deuxième album qui comme la tradition (et la logique) l'exige, reprend les choses là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *