ILL WICKER : Untamed

Ill-Wicker-Untamed

Alors ça, c’est le genre de disque que je rêve de rencontrer tous les jours. Un truc inattendu, original, un peu fou, un univers unique dans lequel tu entres à pas de loup, pas bien sûr de l’issue du voyage qui t’a amené jusque-là. Et même si tu n’es pas sûr d’y adhérer à 100%, tu sais que là, tu fais une rencontre, une vraie, de celles qui peuvent potentiellement changer ta façon de voir, de percevoir les choses. Ah oui, la pression sur les épaules d’un petit disque comme ce deuxième album des suédois est du coup assez énorme. Mais il faut avouer que « I was here when the sea was young » remplit parfaitement son rôle de teaser, mêlant folk médiéval et world pop psyché pour un titre enlevé et énergique. « The charm on your chest », lui, est plus prog folk, avec toujours ce côté psyché qui permet à l’esprit de vagabonder, à la mélodie de se libérer de son carcan pour se voleter au gré du vent. Un poil trop long, mais plaisant. « Untamed » suit le même chemin féerique et étrange. « Silent impulse » se fait plus caressant et bucolique, tout en usant de répétitions hypnotiques. « Earth child » explore d’autres possibilités, évoquant la musique orientale, et l’intégrant dans son vocabulaire. « The trials of Madame Dillner » rebrousse chemin, ballade folk médiévale que n’aurait pas renié un Blackmore’s Night. Enfin, « Min levnads afton / twelve men » tisse un tapis de dentelle sur lequel l’auditeur progresse à pas de loup, craignant de troubler la quiétude ambiante, transcendée par le duo de voix féminines enchanteresses. Voilà donc un disque des plus étonnants qui mérite largement sa place ici !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Luc Arbogast a semble-t-il compris que l'engouement du grand public pour le genre médiéval n'étant pas amené à perdurer des siècles, il vaut mieux surfer sur la vague et ne pas laisser retomber la sauce. Nous voici donc face à face avec un deuxième album du "renouveau" dans la droite…
  • 10000
    L'Allemagne, pour ceux qui ne le savent pas encore, est la mère patrie de la musique médiévale et néo-médiévale. Incroyable, le nombre de combos issus de cette branche musicale qui jouent des coudes pour gagner l'affection de fans pas si nombreux. Aujourd'hui, nous allons nous pencher sur le cas de…
  • 10000
    Formé en 2005 par des frangins metalleux suédois, Fejd est une formation intéressante à bien des égards. Tout d'abord parce que son propos est de pratiquer une musique médiévale folk vierge de tout artifice metal mais en reprenant l'intensité et les constructions du genre et les transposant avec des instruments…
  • 10000
    Bien rares sont les sorties de disques de musique médiévale aujourd'hui. Alors quand il y a une sortie française (et non allemande ou issue du milieu metal comme d'habitude), fusse-t-elle le produit d'une télé-réalité, il faut au moins avoir la curiosité d'y jeter une oreille. Bon, en même temps, renseignement…
  • 10000
    Les hurluberlus de Matmos nous viennent de Californie et mixent allègrement musique électronique et médiévale. Mais attention, on est pas chez Era ici, « The Civil War » est plutôt un sacré bordel, et pas toujours du meilleur goût. En fait, l’album s’adresse plus aux fans d’électronica triturée qu’à ceux…

2 Comments

on “ILL WICKER : Untamed
2 Comments on “ILL WICKER : Untamed
    • Ah ça fait un moment que j’essaie de trouver « First utterance » de Comus pour pas trop cher. Le reste, je ne connais pas, je jetterais une oreille, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *