IANAI : Sunir

Ianai est un one man band finlandais leadé par un certain Trevenial, amateur et connaisseur de musique folklorique sur plusieurs continents et diverses peuplades. Celui-ci a décidé d’exploiter ses différentes recherches et connaissances, de les marier avec un goût pour les styles nébuleux et de nous en offrir un bel aperçu au sein de ce premier album sous le nom de Ianai. Riche de douze titres pour plus d’une heure de musique, « Sunir » peut également s’enorgueillir d’accueillir des invités de prestige ; des membres de Massive Attack, Sisters Of Mercy, Client, Lord Of The Lost, Him, The Rasmus et d’autres se bousculent ici.Ajoutez à ça des orchestrations assez grandioses, des mélodies profondes et universelles et la présence de choeurs, et vous aurez une idée de ce qui se joue ici. L’album a pour l’instant surtout trouvé écho auprès des médias metal, goth et prog, et ce n’est pas si étonnant ; il est vrai que les ambiances développées regorgent de mystère et de noirceur. On pourrait tout à fait comparer l’esprit qui traverse ces titres de celui de formations comme Skald, Wardruna, Nytt Land, Forndom. Le côté pagan y est bien présent, même si Ianai a souvent une coloration plus world, à l’instar d’un Dead Can Dance. En tout cas, on retrouve sans mal le souffle épique des formations précitées, le décorum mystique, les accents neo gothiques. Et on en retrouve également la grandiloquence, la sensibilité, la méticulosité, la puissance. Plus on avance dans le disque plus celui-ci parvient à causer un court-circuit dans notre cerveau, incapable de se concentrer sur autre chose que la grandeur de la musique du projet. Mesdames et messieurs, nous sommes en train d’assister àà la naissance d’un héros du genre !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    C’est quand même bien foutu, la circulation de l’information. Où que l’on soit ou presque, aujourd’hui, on peut trouver n’importe quelle information, développer une passion pour n’importe quoi, de l’art tibétain préhistorique à la sculpture de dents d’opossum. Et ça, Skald en est la preuve. Un scalde, c’est un poète…
    Tags: on, skald, musique, folk, bien, a, assez, pagan, world, music
  • 10000
    Wardruna, depuis son adoubement aux yeux du grand public à travers la sympathique série Vikings, puis la complicité avec ses camarades metalleux (Skuggsja), et ceci en plus de ses qualités naturelles, est devenu le chantre privilégié du folklore viking, jouissant d’une aura incomparable. Pour ce nouvel album, Einar Skelvik joue…
    Tags: on, wardruna, skald, y, pourrait, titres, bien, folk, amour, s
  • 10000
    Eléonore Billy et Gaëdic Chambrier forment Octantrion, une entité dédiée à réinterpréter le folklore scandinave en musique. Mais ne vous y trompez pas : si les influences sont identiques, on ne piétine pas vraiment les plates-bandes d’un Skald ici ; la musique est bien plus brute, pure, roots. Parmi les quinze titres…
    Tags: on, plus, titres, y, musique, bien, se, mal, world, music
  • 10000
    Grâce à des « placements de produit » particulièrement bien choisis et lucratifs (du moins on l’espère pour lui), et il faut le dire, à un talent indéniable pour ce qui est de composer des titres folk et cinématographiques très évocateurs, Einar Selvik, tête pensante de Wardruna, s’est imposé comme LE représentant…
    Tags: on, wardruna, s, a, folk, musique, album, bien, se, épique
  • 10000
    Wardruna est le bébé d'un ancien metalleux passionné d'une culture viking dont il s'essaie à créer le prolongement musical depuis 2003. Depuis, le succès est passé par là. D'abord porté aux nues par le microcosme metal extrême, il a plus tard été découvert par toute une frange du public neo…
    Tags: d'une, on, wardruna, l'album, d'un, sein, plus, souffle, choeurs, se

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.