HOTEL OF THE LAUGHING TREE : Terror And Everything After

hotel of the laughing tree terror

Formé en 2009, Hotel Of The Laughing Tree, c’est avant tout AJ Estrada, ci-devant guitariste, saxophoniste, chanteur et compositeur principal. Un garçon qui, à l’écoute de ce deuxième album de la formation, a du talent à revendre. Pop indé, c’est ainsi qu’on définit la musique du groupe. Mais ça paraît un peu réducteur. Il y a une écriture pop, mais aussi du rock bien pêchu, et aussi une certaine forme de musique progressive. Pas étonnant quand on sait que c’est de cet univers que provient le bonhomme. Il en a gardé le goût pour les titres riches en instrumentations diverses, les structures et mélodies décalées, et l’ouverture à de nombreuses influences musicales. Le résultat, ce sont des chansons le plus souvent réussies (à part peut-être « Noah », mais ça doit être à cause du titre – désolé, pas pu m’empêcher), qui font le grand écart entre Muse et Serafin (pour schématiser). Plutôt longs (les titres de 5 mn sont les plus nombreux), mais gardant toujours une espèce d’urgence rock en leur sein, les titres sont tout sauf ennuyeux, et s’ils ne font pas de ce « Terror And Everything After » un album essentiel, ils l’imposent quand même comme l’un des tours de force de 2011.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Depuis sa création en 1994, Muse déchaîne les passions. Il faut dire que les anglais ont une discographie parfaite, sans aucune faute de goût, et ont toujours su évoluer, tout en gardant une identité bien marquée. Sur « The Resistance », cinquième « vrai » disque du trio, on ne change pas la donne…
  • 10000
    Le nom de Mew ne vous dis peut-être rien. Je ne vous jetterai pas la pierre, même si vous pourriez trouver chez moi une bonne moitié de leur discographie ; le groupe danois souffre d'un certain manque de médiatisation. D'ailleurs, si vous tapez « Mew » sur votre moteur de recherche préféré, vous…
  • 10000
    Je connais Great Lake Swimmers de nom, sans plus. Par contre, Siskiyou, qui en est le descendant direct, pas du tout. Ce nom bizarre et chantant, qui se réfère à une chaîne de montagnes californiennes, évoque à la fois le soleil et...les indiens. Effectivement, pour le côté ensoleillé, c'est gagné.…
  • 10000
    Lunatic Soul est le projet solo de Mariusz Duda, ci-devant chanteur et de Riverside. Et pour ceux qui, comme moi, ne connaîtraient pas Riverside, sachez qu'il s'agit d'un combo polonais de metal progressif. On a donc toutes les chances de se trouver ici en présence de musique peu encline aux…
  • 10000
    Troisième album pour les allemands de Dioramic, mais premier qui parvient à mes chastes oreilles. Dommage car, si la bio tape bien à côté, les comparant à la rencontre de Muse et du metal moderne, le combo a pourtant une mixture interessante à proposer. Je comparerai ça à une hybridation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *