HORD : Bodies

« Bodies » fait partie de ces disques complètement passés sous le radar. Il faut dire que le bougre est né trop tôt ou trop tard ; sorti fin mars 2020, il n’a pas vraiment pu bénéficier d’une promo digne de ce nom. Hord est le projet solo d’un bordelais, Sébastien Carl, qui se situe entre synthwave et coldwave. Je n’ai pas eu l’occasion de poser mes valises sur les deux précédents albums, et j’arrive alors que Hord a décidé de changer ses habitudes. Oh, rassurez-vous, une partie seulement. En effet, ce troisième opus marque un désir de faire percevoir la musique de « Bodies » autrement. Sur cet album, les titres sont désignés par des codes, de façon très binaire. Cependant, aucun ordre n’est respecté, les huit titres sont classés de façon presque aléatoire, et sans de toutes façons qu’on puisse les réordonner de façon logique ; une sorte de chaos dans l’ordre, ou le contraire. Étrange, d’autant plus que, comme sur les autres productions de Hord, ce sont des chansons à part entière, avec des thèmes et des paroles distincts, qui sont en place ici. J’avoue que, pour moi, c’est un peu frustrant. Inutile, à mon sens, de se montrer plus mécanique que ce qu’on est. Surtout quand on a de telles qualités. Car oui, « Bodies » est un très bon album, à la fois froid, sombre, très axé sur les atmosphères, mais malgré tout doté de mélodies pop. Étirées, lancinantes, acides, amères, mais mélodiques, les chansons de Hord peuvent ne pas plaire à tout le monde, mais elles sont pour moi un doux poison. Un breuvage que je ne savourerai pas forcément tous les jours, mais qui, pris au bon moment, fait des miracles.

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Gnostic Gorilla est un duo de Toronto pratiquant un mélange fort peu radio-friendly de rock gothique, electro-dark, coldwave et musique industrielle. Chant péremptoire ou râles menaçants, nappes étranges, rythmiques lentes et technoïdes, guitares très rock, à la limite du metal, influences folk et world, plusieurs univers se conjuguent ici pour…
    Tags: rock, c'est, titres, plus, surtout, n'est, d'un, d'autant, album, fort
  • 10000
    Acretongue est le projet solo de Nico Janse van Rensburg, résident d'Afrique du Sud et géniteur d'un mélange entre electro dark, darkwave et electro pop noire. Je n'avais pas eu la bonne idée de faire connaissance avant avec la musique du bonhomme. Erreur réparée avec ce "Ghost nocturne", qui impressionne…
  • 10000
    Le rock gothique fait partie des (nombreux) genres que j'apprécie. Toutefois, je l'apprécie la plupart du temps avec modération. Pas parce que, comme la trance goa, le punk hardcore ou le reggae, ses chansons finissent toutes par se ressembler (quoique parfois...), mais parce que trop souvent ses représentants en font…
    Tags: ne, c'est, rock, chansons, se, entre, faire, codes, toutes, partie
  • 10000
    1994. Adrian Hates, qui aime l'electro dark et le rock gothique, fonde Diary Of Dreams et lui donne une couleur ni trop sombre ni pas assez. 2015. Plus de vingt ans après la création du projet, Adrian Hates sort son douzième album. Qu'est-ce qui a changé ? Ah, mais j'oublie un…
    Tags: plus, oui, a, album, titres, rock, gothique
  • 10000
    Je ne sais pas grand-chose sur Killwave. Ils sont quatre, viennent de Chicago. C'est maigre. Ah, oui, et ce « Death by distortion » est leur deuxième album, après un éponyme en 2010. Là, ça sent quand même pas mal la galère. Il faut dire que Killwave joue un mélange entre rock…
    Tags: plus, a, rock, c'est, on, gothique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *