HOME VIDEO : Here in weightless fall

HomeVideo_hereinweightless

« No certain night or morning », premier album des New Yorkais, m’avait soufflé par sa faculté à mélanger electro pop inventive et indie pop à la Radiohead (dont on pourrait franchement croire que les deux groupes partagent le même chanteur). Mais plus que la forme, c’est le fond qui m’avait séduit ; délicat, mélancolique, d’une classe folle, Home Video semblait avoir trouvé un sac plein d’inspiration, de mélodies géniales et de savoir-faire bluffant. Et même si je dois dire que « The automatic process » n’avait pas forcément autant impressionné, glissant peu à peu dans le mainstream, je suis tout de même curieux de voir ce que le groupe nous a concocté pour ce troisième effort. Enfin, ça, c’était il y a quelques jours. Parce qu’aujourd’hui, après plusieurs écoutes, mon assurance s’est envolée, remplacée par un air circonspect du meilleur effet pour un épisode des experts, mais totalement inapproprié pour pondre une chronique correcte. Car oui, je ne sais pas quoi penser de se disque. Globalement, j’aurais tendance à lui coller un 7 (dont acte) et l’apprécier. Mais dans les détails, c’est autre chose. Beaucoup plus électro, avec un bon gros côté mainstream, mais gardant toujours cette coloration vocale radioheadienne qui lui donne une touche indé, « Here in weightless fall » comporte à la fois des titres d’une intelligence certaine (parmi lesquels on retiendra surtout « Symptoms of a fall », « Release » et « The Disappeared »), et d’autres aux mélodies plus anecdotiques puisque trop faciles. Et si, au final, ce sont les bons côtés que l’on retient, c’est avec l’impression d’avoir été enlevé et abusé. Bizarre. Surtout que malgré tout, je ne pourrais pas jurer qu’on ne m’y reprendra plus…

Site officiel

Home Video : Forget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *