HAUSCHKA : Abandoned city

HAUSCHKA_ABANDONED_CITY_hi-res_1440x1440px

T’écoutes quoi là ? Ah, de la musique d’allemand ? Super… Il joue quoi ? Avec un piano préparé ? Mais c’est de la musique contemporaine alors non ? Des trucs super chiants et qui donnent mal au crâne, j’ai pigé… Comment ça c’est bien ? Eh mais, t’as raison ! Ici le piano est utilisé comme instrument principal certes, mais est également sorti de tout contexte connu. Car Hauscka, alias Volker Bertelmann, donne dans l’électro, avec un penchant certain pour l’ambiant et la destructuration. Volontiers nostalgique et sombre, « Abandoned city » n’en oublie pas pour autant l’importance du rythme et de la mélodie. Et s’il fourmille de détails, de technicité, de trouvailles sonores, tout va dans le sens de la musique, concourt à la rendre à la fois plus intéressante intellectuellement et plus efficace. Certes, on pourrait reprocher à ce disque une certaine uniformité, mais le fait est qu’il fonctionne parfaitement, le compositeur étant assez malin pour y placer quelques respirations moins expérimentales. La durée moyenne du disque (45mn) permet également de ne pas se lasser du genre. Bref, Hauschka est une découverte pour moi, et une très bonne. Il ne me reste plus qu’à explorer le passé musical de l’artiste !

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *