GWILYM GOLD : A paradise

Gwilym_Gold_-_A_Paradise_Album_Cover_Art

Golden Silvers est une formation anglaise qui a sorti en 2009 un premier album, « True romance », précédé du single du même nom. Et alors ? Alors il se trouve que ce groupe avait un chanteur, et que celui-ci sort justement son premier album solo aujourd’hui. C’est dingue non ? Ah oui, c’est sûr, le monde est petit, mesdames-messieurs. Bon, une fois sortis ces éléments de la bio, autant dire que je pars de rien pour appréhender ce « A paradise ». Mais très vite, des noms me viennent en tête. Je pense bien sûr à un Radiohead moderne ; cette voix fragile, cette utilisation percussive, presque tribale de l’electro, ce piano omniprésent façon « The eraser » (ok, ce n’est plus vraiment Radiohead, mais un peu quand même)… On pensera aussi, dans le même ordre d’idée, au deuxième album d’Unbelievable Truth. Et à… Oh et puis peu importe non ? Voici ce que vous devez savoir : Gwilym Gold produit une musique pop indé conduite par un piano aux phrases délicates et mélancoliques, enrichie de pointes electro tour à tour très percussives ou complètement ambiant, et transcendée par une voix caressante et légère, légèrement androgyne. Le résultat se montre souvent beau, parfois maladroit, mais parfois renversant. Comme sur ce « Evergreen » en fin de parcours, ballade rêveuse neo baroque simplement magnifique. Ou « Triumph », rencontre de l’electronica minimaliste et de l’electro-pop hypnotique. Globalement, « A paradise » s’avère apaisant, intriguant et sensible. Le timbre vertigineux du bonhomme et l’orchestration classico-moderne assez extra-terrestre de ses titres étant des facteurs aggravants. Cet album n’est ni facile ni simple, mais assurément un petit moment de bonheur pour qui en franchira les portes !

Site officiel

Gwilym Gold : Triumph

Gwilym Gold : Flex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *