GLASS MUSEUM : Reykjavik

Le duo belge Glass Museum fait partie de ces formations qui, parties du jazz, développent un style qui emprunte à des styles plus modernes et actuels (ici, le trip-hop et la musique électronique en général) pour aboutir à une forme hybride qui peut convenir aux amateurs des deux parties. Si vous lancez l’écoute de « Reykjavik », deuxième opus de la formation, ça ne vous sautera pas forcément aux oreilles dès le premier titre. Mais dès le plus feutré « Sirocco », et l’orchestration qui s’envole, on voit beaucoup plus la filiation Hidden Orchestra / Cinematic Orchestra. Orchestrale, groovy, cinématographique, menée par le piano, mais bien accompagnée par la basse, qu’elle soit acoustique ou électronique, et épaulée par des rythmiques obsédantes, des nappes enveloppantes et des effets divers, la musique de Glass Museum est belle et touchante. Difficile de bouder son plaisir à l’écoute d’énormes tranches d’émotion comme « Abyss ». Bien sûr, tous les titres n’ont pas la même coloration bleu profond, mais tous sont porteurs d’un savoir-faire certain, et la preuve que le futur des différents sous-genres musicaux passera forcément par l’hybridation et la création de nouveaux styles plus universels et aux racines moins identifiables. Mais peu importe le futur ; il est pour l’instant trop incertain. Concentrons-nous sur le présent et cette jolie sortie !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Exit Portico tout court, rebonjour Portico Quartet ; chouette ! Le groupe renoue donc avec le trip hop jazzy d’antan pour mon plus grand plaisir, moi qui n’avais pas été très convaincu par sa métamorphose récente. Encore plus aventureux et moderne, le groupe rappelle ici largement un Hidden Orchestra, pourquoi pas un…
    Tags: on, plus, jazz
  • 10000
    Je ne sais pas vous, mais moi, un groupe qui propose un mix entre trip-hop et jazz atmosphérique avec en son sein deux batteurs (et donc deux batteries), ça me donne des chaleurs. Et une furieuse envie d'essayer la chose. Je lance donc la lecture, et là... Wow. Mais wow…
    Tags: plus, hidden, orchestra, titres, on, premier, d'un, ne, trip-hop, jazz
  • 10000
    Mammal Hands est un trio anglais formé en 2012 à Norwich par le saxophoniste Jordan Smart, le pianiste Nick Smart et le percussionniste Jesse Barrett. Mammal Hands fait partie de cette nouvelle génération de groupes jazz, élevés dans une certaine tradition, un respect pour le genre qui a été peu…
    Tags: d'un, jazz, plus, preuve, ne, style, bien, forcément, cette, partie
  • 10000
    D'abord, il y a eu le père, Simon, fondateur et maître à penser du Penguin Cafe Orchestra, un collectif à géométrie variable, guidé par une liberté totale de s'exprimer musicalement, curieux de tout. Le fils, Arthur, a voulu rendre hommage à ce père certainement inspirant en appelant sa propre créature…
    Tags: forcément, ne, musique, on, orchestra, aux, https://open.spotify.com/album, facebook, instagram, c
  • 10000
    Douze ans d’absence, dans la vie de tous les jours, c’est déjà extrêmement long. Mais dans le domaine de la musique, c’est une vie. « Ma fleur » était un bel album, et montrait encore les capacités du duo britannique à marier trip hop, neo jazz et orchestrations cinématographiques. « To believe » a…
    Tags: cinematic, c, orchestra, instagram, facebook, https://youtu.be, https://open.spotify.com/album, bien, jazz, on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *