GENIAL AU JAPON : Imanust

Bordeaux, c’est un peu loin du Japon. C’est pourtant là que le duo féminin a décidé de nous emmener. Sur le premier titre de ce premier album, l’illusion est complète, puisque les filles nous énumèrent les qualités exceptionnelles de la contrée susnommée. Une introduction très particulière, qui ne va pas forcément dans le sens du disque d’ailleurs. Si je m’y étais fié, à vrai dire, je m’y serai probablement arrêté. Et c’eut été dommage, parce que quad « The other side » débarque, je suis tout de suite beaucoup plus titillé. Une electro-pop belle et mélancolique qui finit sa course dans une dérive rock plus prononcée. « Down the cost » reprend sur un rythme plus sage et pop. Tous les titres ont cette grosse couche analogique, un tapis electro qui donne du moelleux malgré les sonorités assez acides et les percussions volontaires utilisées. Mais ce sont bien les mélodies qui font le job. Peu importe donc que les titres soient interprétés en anglais ou en français (pour une poignée), l’ambiance reste la même. Quelques influences plus exotiques font leur apparition ça et là, mais ce n’est pas ce qui prévaut. Du coup, si on apprécie pas le peps mêlé de dramaturgie du combo dès le départ, autant passer son tour. Ce n’est pas mon cas, et je trouve ce premier opus très bien tourné, même si certains éléments ou titres manquent de punch.

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *