FYRS : Lost healing

Tristan Gouret est nantais. Mais c’est du côté de Bristol qu’il développe son envie de prolonger sa passion pour l’indie rock et la musique électronique mélancolique au sein d’un projet solo. Il est rare qu’un ep qu’on ne m’a pas spécifiquement envoyé finisse sur ma platine, et pourtant « Lost healing » est parvenu à se frayer parmi la foule de sorties pour s’y loger un moment. Le destin ? Probablement. En tout cas, je succombe assez vite aux quatre chansons tristes et délicates qui reflètent les peurs de l’auteur. Un style assez fantomatique, qui m’évoque un peu le premier album d’un autre français, Cascadeur, dans son art de tisser les influences d’une pop aux effets sixties à un trip hop cinématographique, et la délicatesse d’un Other Lives. Bien sûr, Fyrs possède sa propre touche, notamment par le biais de la voix juvénile et un peu fragile de son interprète, et d’une importance plus grande accordée au rythme. Il se fait aussi plus nuancé et lumineux sur le dernier titre et single « The swirl of love ». Bref, un ep qui donne envie d’explorer plus l’univers de Fyrs !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Il y a des jours où la vie se fout un peu de votre gueule. Tenez, l'autre jour. Un jour de travail ordinaire, avec un peu de service au public, lors duquel on a la chance de pouvoir écouter un peu de musique. Avec une collègue, on met sur la…
    Tags: other, on, lives, rock, pop, indépendante, indie
  • 10000
    Ah, Cascadeur ! Auteur d'un premier album excellent contre lequel je n'avais eu qu'un petit et maigrichon argument, revoilà le one-man band revenu me hanter avec sa pop neurasthénique mais d'une beauté confondante. Vous l'aurez compris, pas ou peu de changement ici. Certes, l'album est un peu plus riche instrumentalement,…
    Tags: plus, cascadeur, on, l'album, indépendante, pop
  • 10000
    Il m'arrive souvent d'aller contre le courant, de voir des défauts là où d'autres voient du génie, de faire la grimace quand le monde sourit béatement. On pourrait y voir de la bêtise, de l'anticonformisme, de la provocation, ou un moyen de s'affirmer de la part d'un pauvre inadapté social…
  • 10000
    En 2016, le premier album de Klangstof, « Close eyes to exit », m’avait tout simplement subjugué. Et j’avais peur, à l’époque, que le prochain album des hollandais ne marque la chute brutale du style indie pop en état de grâce. Me voici aux portes de la révélation, et autant vous dire…
    Tags: album, a, ne, on, l, plus, l'album, indie, d, premier
  • 10000
    Bon, ne pas se fier à l'apparence, tout ça, je sais. Mais quand je vois débarquer un disque de chez Victory Records, je ne peux pas m'attendre à ça. Du hardcore, d'accord. Du punk, du ska, de l'emo, passe. Mais une synth pop lorgnant plus du côté pop que du…
    Tags: ne, pop, plus, se, album, indie, côté, assez, a, paroles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.