FROM INDIAN LAKES : Everything feels better now

Difficile de voir dans le titre de ce disque à la mélancolie palpable autre chose qu’un trait de cynisme. « Happy machines » n’en a que le titre. Il nous accueille par le biais d’une electro-pop rêveuse en mode mineur. « The monster », beaucoup plus énergique, montre un potentiel pop impressionnant, bientôt confirmé par une « Blank tapes » qui fait le trait d’union entre les deux aspects de la musique du groupe américain. Ce quatrième album est donc un équilibriste, jonglant entre retenue feutrée et titres plus flamboyants. From Indian Lakes n’est pas le faiseur de tubes dont on rêve la nuit, pas non plus le groupe rebelle auquel on aimera s’identifier pour impressionner les copains / copines, mais il pourrait bien concourir au titre de petite pépite indie injustement méconnue et d’autant plus précieuse. Joey Vannucchi et les siens ont conçu un album équilibré, coulant de source, dont la sensibilité à fleur de peau n’est jamais trahie par des approximations musicales ou une surinterprétation maladroite. Le groupe maîtrise son sujet et le prouve en douze titres inégaux mais tous bons à leur manière. Belle bête !

Site officiel

From Indian Lakes : The monster

Related Posts

  • 10000
    Un nom énigmatique, un titre qui vous parle, un artwork tout aussi lunaire, des fois ça suffit à avoir envie de découvrir un album. Allez, on se lance, et tant pis si le ramage ne correspond pas au plumage... Sauf que quand « Doolhof », superbe instrumental entre indie pop, electro et…
  • 10000
    Inconnu pour moi jusqu'aujourd'hui, Mozes And the Firstborn est pourtant l'auteur d'un premier album remarqué en 2012 par d'autres plus au fait que moi. Cependant, ce deuxième opus étant apparemment beaucoup moins belliqueux que le premier, mon oreille vierge n'est pas si différente qu'une autre plus aguerrie à l'écoute de…
  • 10000
    Il va falloir t'y faire, toi derrière l'écran : la télé peut mener à tout, pour peu qu'on sache bien négocier ses virages. La preuve aujourd'hui avec la polonaise Brodka, issue de l'équivalent de la nouvelle star, et dont le nouvel album « Clashes » est loin, très loin de l'image inoffensive et…
  • 10000
    Je n'ai jamais vraiment compris ce que le groupe entendait par ce titre énigmatique, mais j'avoue ne jamais avoir trop cherché non plus. Découvert avec ce premier album assez exemplaire, le duo m'a immédiatement fasciné par sa propension à marier l'indie pop à l'électronica. En bien des points, ce galop…
  • 10000
    Après avoir passé quelques temps en Allemagne et sorti un premier album remarqué, Kane Strang est revenu à la maison (Dunedin, Nouvelle Zélande, oui, ça fait un bout de route) pour accoucher de son deuxième disque ici présent, dont le titre m'a assez titillé pour que je lui prête l'oreille.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *