FOREVER AT LAST : Ghosts again

foreveratlast_ghostsagain

Deuxième album pour Foreveratlast, quatuor natif de l’Indiana fraîchement signé chez Victory, qui a décidément le nez creux pour ce qui est de débusquer des groupes prometteurs catégorie musique de djeun’s. Toute proportions gardées bien sûr : on reste chez Victory, il s’agit donc d’emo punk rock. Foreveratlast présente un mélange parfaitement équilibré de ces genres. La bio officielle fait état de post hardcore aussi, mais il faut vraiment le chercher loin sur « Ghosts again ». Ce qu’on ne cherche pas loin par contre, c’est un point de repère. Impossible de ne pas évoquer Paramore à l’écoute de ces titres diablement énergiques et foutrement mélodiques, portés par la voix sexy et hargneuse de Brittany Paris. Vous me direz, il y a pire comme comparaison. Surtout que, soyons clairs, le combo d’Indianapolis n’a pas grand-chose à envier à celui de Franklin, Tenessee. Ici, tous les paramètres sont réunis pour passer un bon moment. Difficile de rester impassible face à une telle déferlante de rythme, d’attitude et de décibels. On est bien d’accord que le style du groupe ne se démarque pas par son originalité et sa fantaisie, mais quelque part, ce n’est pas ce qu’on lui demande. « Ghosts again » est un très bon cru. Peut-être une denrée périssable, certainement un produit de son époque, mais un très bon cru quand même !

Site officiel

Foreveratlast : Bad blood

Related Posts

  • 10000
    Neuvième album pour les américains de Yellowcard et leur émo punk de plus en plus rock. Oui, je sais, mes paroles ont quelque chose de dépréciatif. Mais c'est juste parce que depuis que j'ai fait connaissance avec le groupe, j'ai toujours trouvé qu'il basculait un peu trop facilement dans la…
  • 10000
    J'ai pas mal écouté de metalcore, emocore, post-hardcore, encore et encore, parfois même en maillot de corps en mangeant du thon albacore. J'en voyais tellement arriver, de babord à tribord, qu'à la fin je me suis jeté par-dessus bord. C'est que les groupes avaient beau croire faire de la musique…
  • 10000
    Prenez pas mal de powerpop à la Weezer, du punk-rock et de l'émo rock à la Bayside, mélangez le tout et vous aurez une idée de ce que renferme cette quatrième oeuvre des quatre Menzingers. Ça n'a l'air de rien comme ça, pourtant si Epitaph les a signé depuis maintenant…
  • 10000
    Troisième album pour Sum 41, virage important et intéressant d'une carrière débutée par un album de heavy punk mélodique et continuée en empruntant un punk hardcore parfois plus violent que ce qu'on aurait pu attendre du groupe. Alors qu'en est-il? On avait déjà su par la presse que ce disque…
  • 10000
    Je ne sais pas vraiment d'où viennent ces français, mais des étoiles, ils doivent en tout cas avoir quelqu'un qui veille sur eux. Après un premier album remarqué par quelques initiés et partagé par quelques érudits, les voici avec un deuxième opus simplement bluffant. Oui, je sais, je casse le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *