FONTAINES DC : Skinty FIA

« A hero’s death », j’y étais un peu allé à reculons, réticent à céder à mon tour à « la sensation du moment ». Mais une fois découvert, ce disque s’est, comme pour beaucoup, imposé sans mal comme un classique immédiat du post punk, et ce malgré quelques redondances et longueurs. Cette fois aussi, j’ai un peu temporisé avant de me lancer, mais pas pour les mêmes raisons. Les Irlandais, après une réussite aussi éclatante, avaient toutes les chances de se vautrer pour ce nouvel opus, que ce soit par excès de zèle, d’ambition, de suffisance… Et là, le groupe nous accueille avec une chanson de presque 6 minutes au titre en gaélique, et qui débute avec une note de basse répétée et un chant choral : ouch, les gars n’ont peur de rien. Sauf qu’il s’agit d’un des meilleurs titres de la galette, au caractère tendu et épique. « Big shot » et « How cold love is », eux, reviennent à un indie rock nineties plus rêveur mais non moins sombre plus habituel chez le groupe, et qui habillera l’ensemble de l’album. Parmi les titres les plus marquants, on peut aussi citer « Bloomsday », « Roman holiday », « Skinty Fia » et « Nabokov ». Alors, où se situe ce troisième album par rapport à son prédécesseur ? Et bien, si on l’écoute dans l’ordre, on peut le trouver décevant, puisque le groupe a commis l’erreur de placer son titre le plus fort et particulier en tête de proue. Mais si on les distingue, chaque titre ou presque (« The couple across the way » est vraiment rebutante à mes oreilles) est réussi et s’avère à la hauteur de ses illustres ancêtres !

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Je connais Fontaines D.C. De réputation. Bonne, sans quoi je ne serais pas là. Mais c'est ma première rencontre avec le groupe irlandais. Et je ne suis pas déçu. J'en ai écouté, des disques post punk, surtout depuis quelques années que le style est revenu au goût du jour. C'est…
    Tags: a, me, titre, groupe, fontaines, se, l'album, disque, plus, quelques
  • 10000
    Attention rattrapage. Cet album des allemands de Pigeon est sorti le 11 juin 2021 et je ne le découvre que maintenant. Et en plus il éclot dans un univers largement surpeuplé, le post punk rétro. Si on veut trouver une sortie plus récente dans le genre, il n'y a qu'à…
    Tags: plus, a, on, titres, punk, post, rock, amour, fort, durable
  • 10000
    En 2019, c’est l’ep « Lifelike » qui m’a fait pénétrer le monde étrange des américain de Facs. Le projet, à défaut de me subjuguer, m’avait titillé les sens avec sa mixture qui concassait post punk, noise, rock industriel, cold wave et rock expérimental. « Xout », s’il en était besoin, vient me rappeler…
    Tags: on, l, a, post, plus, s, punk, se, groupe, cold
  • 10000
    Premier album pour ce groupe du Sussex étiqueté post punk, plus par facilité que par analyse. Bien sûr, on en retrouve la trace à plusieurs reprises, ça fait partie de l’ADN du groupe, mais il n’y a pas que ça ; du bon gros indie rock, des riffs qui sonnent desert…
    Tags: s, plus, bien, l, punk, titres, post, groupe, on, album
  • 10000
    « Songs of praise » avait été un electrochoc, en proposant un post punk survolté et revêche. On devait donc être bien nombreux sur la brèche prêts à s’en prendre une deuxième. Sauf que le groupe, lui, en a décidé autrement. Certes, il œuvre toujours dans le post punk énergique et rebelle,…
    Tags: plus, punk, me, post, on, y, n, d, a, bien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.