FLATFOOT 56 : Odd boat

Punk rock, cornemuse et voix virile, on le connaît déjà bien ce mélange. Mais d’année en année, il y a toujours des petits malins pour se dire qu’on en a jamais assez. Cette fois-ci, c’est le groupe chicagoan Flatfoot 56 qui a décidé de nous en donner une nouvelle leçon. Au programme, 36 minutes (plus, ce serait trop) d’un genre musclé et celtique, forcément assez proche des ténors du genre Dropkick Murphys (avec une pointe de Mighty Mighty Bosstones). Les sériphiles reconnaîtront peut-être le genre assez « straight to the point » de Flatfoot 56, déjà croisé dans quelques épisodes de Sons Of Anarchy. Certains autres ont pu les croiser sur quelques compils du genre ; avec 16 ans au compteur, les ricains ne sont pas des débutants. Si ça n’est pas le cas, on ne vous en voudra pas non plus ; le fait est que oui, c’est assez bien foutu et entraînant, mais que c’est assez interchangeable avec les autres albums du genre. On appréciera tout de même les discrètes fioritures (le chant féminin sur « Penny », l’intro country folk de « Forward », le plus apaisé « KPM »), mais si on met « Odd boat » sur la platine, c’est clairement pour remuer comme des petits fous au rythme endiablé des gros riffs et de la cornemuse, pas pour disserter sur le temps qui passe et qu’on ne rattrape plus. En tout cas, s’il ne s’encombre pas de grands moments d’avant-garde, ce disque ne souffre d’aucun temps mort ou approximation ; les gars connaissent leur sujet et assurent, tout simplement.

Paroles de l’album

Site officiel

Flatfoot 56 : Stutter

Related Posts

  • 10000
    En musique, il n'existe pas d’appellation d'origine contrôlée. On peut trouver de la salsa en Suède, du black metal en Turquie, de l'electro en Inde, et même du folk punk en Allemagne. Bon, ok, en fait on trouve de tout en Allemagne. Voici donc le deuxième album d'un groupe de…
  • 10000
    Quelque part entre les Dropkick Murphys et Social Distortion, les Rumjacks, quintette folk punk de Sidney, sort ici un troisième album présentant toutes les qualités pour se hisser tout en haut de la chaîne alimentaire du genre. Parce qu'ils ont tout, les bougres : du groove, de l'énergie, une hargne punk,…
  • 10000
    Devenir parent, ça change la vie. On s'en rend compte immédiatement par les choses les plus évidentes ; les nuits, les couches, les interactions qui petit à petit se multiplient, et l'attachement animal entre nous et notre progéniture. Mais insidieusement, pas mal d'autres bouleversent notre vie à l'insu de notre plein…
  • 10000
    C'est un nom de groupe bien singulier que celui-ci. Mais en fait, ce groupe américain ne l'a pas inventé : il s'agit du nom d'une série western des années 50-60. Et c'est assez révélateur du genre musical développé ici. Un compromis entre folk rock, rock indé énergique et americana. Ah, et,…
  • 10000
    Bon. Il y en a toujours un ici qui traîne sur le site sans connaître les Dropkick Murphys, alors c'est parti pour une présentation de feignasse. Punk rock de Boston, influs celtiques, groupe de référence, cornemuse. C'est bon, on peut y aller ? Donc, les Dropkick s'enviennent ici avec leur neuvième…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *