FLATBUSH ZOMBIES : 3001 : a laced odyssey

flatbushzombies_3001laced

C’est de plus en plus rare que je m’aventure en territoire rap us. Un peu par flemme de chercher, et pas mal par difficulté à trouver un univers original qui me tire de la torpeur où une horde de formations uniformisées m’ont plongé. Je ne vais pas vous dire que le trio fait partie de mes dossiers « à suivre » depuis longtemps. Mais en revanche, d’autres plus au fait que moi les ont déjà repérés. Ce ne sont pas non plus ces gens qui m’ont conseillé de jeter une oreille ici. Appelez ça le hasard, ou le destin, en tout cas, moi, je vais de ce pas le remercier. Parce qu’un tel disque est rare. Halluciné et hallucinant, le hip hop de Flatbush Zombies va puiser dans de nombreuses influences pour nourrir sa soif de nouveauté et d’originalité. Étant encore sous influence de ce dernier, je pourrais évoquer le dernier Saul Williams comme point de comparaison pour ce premier album. Car il en a la richesse et la folie. Les flows des 3 compères se complètent à la perfection, chacun ayant un timbre particulier amenant une énergie différente au morceau. Et parfois, le chant s’invite pour un résultat vraiment convaincant (ça change). Musicalement, le combo se revendique du mouvement « beast coast ». Moi, ça ne me parle pas, je ne sais pas pour vous ? Et bien, il s’agit d’un style jeune, volontiers expérimental, et assez underground provenant de New York. Pour aller plus loin, je dirais que le combo puise autant dans ses « racines » afro-américaines (jazz, rap, r&b…) que dans l’electro ou le rock (pop, psyché…). Entre noirceur, fantaisie baroque et mélancolie, les instrus ratent rarement leur cible, et ce premier galop a tout d’une expédition punitive en règle. Excellent !

Paroles de l’album

Site officiel

Flatbush Zombies : This is it

Flatbush Zombies : Bounce

Related Posts

  • 10000
    Blacastan, c'est un mc que j'ai déjà apprécié via un « Me against the radio » en 2007, et un « Master of reality » un peu plus tard. Un flow classique, un timbre posé et efficace, un style entre old school et indie rap qui me parle bien. Stu Bangas, c'est un gus dont…
  • 10000
    Impossible d'écouter tout ce qui sort : je suis donc passé totalement à côté du premier Run The Jewels, projet que j'aurai pourtant du pister puisque j'aime généralement tout ce que peut proposer El-P. D'autant plus que ce nouveau-né indie rap pourrait aussi me permettre de combler mes lacunes :…
  • 10000
    Je dois dire que ce nouvel album du grand Saul me fait autant envie que peur. Parce qu'après avoir accroché l'oreille sur ses deux premiers albums, le bonhomme faisait tout et son contraire, et se faisait une orgie stylistique et scénaristique qui finissait par donner le tournis. Ah, les artistes !…
  • 10000
    Oh, Saul, comme le temps fut long depuis ton dernier album ! Certes, ça ne fait que deux ans, mais en terrain slam ou hip-hop, comme tu es le seul à faire tomber les barrières et exploser les œillères avec un tel talent, je ne me lasse pas de te…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *