FEJD : Trolldom

FEJD-Trolldom-cover-artw-1000

Bon, je dois vous avouer que ce quatrième album des frangins Rimmerfors me fait un peu peur. Oui, bien sûr, j’ai confiance en leur talent, ils ont prouvé à de nombreuses reprises qu’ils savaient composer des titres percutants et touchants. Mais je ne suis pas certain de partager leur choix d’inclure à leur viking folk des éléments metal. Simplement parce que je pense que l’univers du folk metal est déjà surpeuplé, et que justement je trouvais que leur style avait l’énergie du metal sans en avoir la lourdeur. Alors donc, « Trolldom » entend juste amener des grosses guitares et une batterie dans l’équation. Je dirais que c’est déjà une bonne chose que d’avoir écarté l’idée d’y inclure également une voix plus typiquement metal, car le groupe y aurait alors perdu toute son identité, les voix étant prépondérantes chez Fejd malgré la présence récurrente de magnifiques instrumentaux. Niveau instrumentation, donc, on retrouve l’ensemble des éléments déjà connus. Mais on y superpose le metal, et on y incruste des soli nombreux et variés. Le son de Fejd n’est donc pas tant transformé que ça. Et justement, pour moi, c’est trop. Je ne vois pas l’intérêt de cette mutation, et me retrouve souvent à penser lors de l’écoute de « Trolldom » à comment pourrait (mieux) sonner tel ou tel passage sans ces guitares qui ne font à mon sens que rendre le tout plus « pompier » et grossier. Alors oui, je suis déçu. Je pense que Fejd avait / a encore beaucoup de choses à dire en mode neo folk pour ne pas s’encombrer de questions électriques. Je sais bien que certains crieront au génie, mais pour ma part je pense que « Trolldom » aurait pu avoir plus d’âme conçu autrement. En ressort un disque bon, mais plus consensuel.

Site officiel

Fejd : Härjaren

Related Posts

  • 10000
    Formé en 2005 par des frangins metalleux suédois, Fejd est une formation intéressante à bien des égards. Tout d'abord parce que son propos est de pratiquer une musique médiévale folk vierge de tout artifice metal mais en reprenant l'intensité et les constructions du genre et les transposant avec des instruments…
  • 10000
    Il fallait bien que ça arrive, et c'est arrivé. En 2014, pour être précis. Quoi donc ? Et bien, la rencontre de deux têtes pensantes de la musique neo-viking, classique versus metal, j'ai nommé Ivar d'Enslaved et Einar de Wardruna. Et là, vous vous dites « mais pourquoi diable ça ne nous…
  • 10000
    Depuis 1993 (soit 21 ans eh ouais, jsuis une bête en calcul mental), les norvégiens de Einherjer tiennent le cap et résistent coûte que coûte à l'envahisseur, droits sur leur drakkar, défenseurs infatigables d'un black folk aux influences nationales assez légères par rapport à certains collègues, et au metal de…
  • 10000
    Il faut se rendre à l’évidence, l’âge d’or du viking metal ou du black païen est bel est bien terminé. Pourtant, ça et là, quelques formations particulièrement têtues continuent d’y croire et de perpétuer la tradition. Parmi quelques autres « vieux de la vieille » (Moonsorrow, Enslaved dans une certaine mesure, Borknagar,…
  • 10000
    Cinquième album pour les norvégiens de Svartahrid, qui œuvre dans un black metal viking tel qu'on le pratiquait au début des années 90. Thrashy, basique, doté de claviers discrets rehaussant juste ce qu'il faut l'ambiance et d'une voix criarde qui à l'occasion ne rechigne pas à effectuer quelques grunts, le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *