FARAO : Till it’s all forgotten

farao_tillitsall

C’est du grand nord que nous provient le premier album de la multi-instrumentiste Kari Jahnsen. Derrière ce superbe artwork et cette jolie frimousse se cache, autant vous prévenir, un disque très personnel et assez fouillé. Et donc forcément, assez peu qualifiable, difficilement classable. La norvégienne aime la musique, toute la musique, et n’hésite pas à varier les ambiances, multiplier les sources, jeter l’ancre dans plusieurs ports d’attache à la fois. Ici l’electro côtoie le rock progressif, la musique expérimentale traverse l’electro-pop punchy et rythmée, le jazz tutoie la pop. Cuivres, piano, batterie, guitares, voix éthérées, orgue, sitar, claviers et machines diverses, tous participent à la bonne tenue de titres retors qui mettent notre imaginaire en éveil, font se dérober le sol sous nos pieds, pour nous amener dans le monde coloré et acidulé de la jeune artiste, ou des créatures fantasmagoriques viennent butiner nos tympans, avant de nous pousser le long de toboggans naturels crépitants et cotonneux. Tout ça n’est pas sérieux. Rien dans ce « Till it ‘s forgotten » n’est normé. Farao n’est pas destinée au grand public, on entendra pas son dernier tube en radio, ses mélodies extraterrestres ne vendront jamais de gel douche. Doit-on pour autant se priver de découvrir ce premier opus inventif et gorgé de magie ? Certainement pas. « Till it’s all forgotten » est une explosion de liberté et de créativité. En ça, il est imparfait, parfois maladroit, difficile à saisir. Il faudra s’y reprendre à plusieurs fois pour l’apprivoiser. Mais pour autant, son existence est un bienfait, une bulle d’espoir.

Site officiel

Farao : Bodies

Farao : Hunter

Related Posts

  • 10000
    A l'inverse de certains petits camarades, je n'ai pas du tout vu arriver l'ouragan annoncé Karin Park. Du coup, ce premier album apparemment déjà très attendu n'en aura que plus d'impact sur votre serviteur. « Look what you've done », terrible titre electro-rock, installe une atmosphère sombrement pop, que « Shine » s'empresse d'alléger.…
  • 10000
    Du jazz qui l'a formé, elle a gardé un goût pour la déstructuration, l'adaptation, le contournement des codes. Du rock qui l'a bercé, elle a pris l'attitude, la rébellion. De l'électro qu'elle semble goûter avec délice, elle extrait la liberté et la versatilité. Jeanne Added est une (pas si) jeune…
  • 10000
    Entre la Suède et le Danemark, un trio mixte sort en toute discrétion son deuxième album, sur un label très discret lui aussi (Boogiepost recordings, inconnu pour moi). Si aujourd'hui je vous parle de ce trio, si j'expose à vos tympans délicats sa musique, c'est bien entendu qu'il y a…
  • 10000
    Gwenno, c'est Gwenno Saunders, galloise de son état, et ex-frontwoman des Pippettes. Et ce disque au nom exotique est son premier album solo, après avoir sorti deux ep remarqués. Remarqués car diamétralement opposés à la pop du trio. Gwenno revisite ici le rock psychédélique et le kraut rock, à grands…
  • 10000
    Certaines personnes ont un sens de l'à-propos assez impressionnant. D'autres, moins. Anton Kaldal Ágústsson est soit bourré d'humour, soit dans la deuxième catégorie. Son bébé, Tonik Ensemble, porte assez mal son nom. Entre electronica, ambient, house, electro-pop, trip hop et pop indé, celui-ci navigue en eaux calmes, loin des geysers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *