FANGCLUB : Fangclub

A l’écoute de ce premier album du trio irlandais Fangclub, plusieurs noms me viennent en tête, mais en revanche, pas besoin de datation au carbone 14 pour déterminer la période dont celui-ci s’inspire largement ; les nineties, dudes, et sa cohorte de combos grungy-punk. Pensez à Silverchair, à Sunny Day Real Estate, pourquoi pas à Bush. Ce premier album fait donc la part belle aux riffs bien velus contrebalancés par une attitude nonchalante et une voix entre lâcher-prise et fougue garage punk. Ajoutez-y une pincée de powerpop (il n’est pas interdit d’évoquer les débuts de Weezer, ou même Superdrag), et le tour est joué ; on obtient un disque aussi court (10 titres, 33 minutes) que redoutable. Des pop songs adolescentes s’y bousculent, bourrées de testostérone et d’attitude. Et je dois dire que ça passe tout seul dans le conduit auditif. Il faut attendre l’avant-dernier titre « Better to forget » pour découvrir le single qui leur a permis de se retrouver en tête de gondole chez spotify, et je dois dire que c’est mérité tant celui-ci est bien ficelé. Mais le reste est à l’avenant ; un « Role models » aurait d’ailleurs presque pu la remplacer, et quelques-autres ne sont pas trop à la traîne non plus. Voici donc un premier essai très recommandable, et un mètre-étalon probablement très embarrassant pour un groupe qui aura fort à faire pour le surpasser !

Site officiel

Paroles de l’album

Fangclub : Bad words

Fangclub : Follow

Related Posts

  • 10000
    Jenna, Emily et Jenna (non, pas la même, je radote pas encore, enfin pas tout le temps) fondent en 2014 le groupe Daddy Issues, par lequel elles entendent bien redorer le blason du punk féminin. Sauf que les choses sont plus compliquées qu’elles n’y paraissent, et on retrouve ici bien…
  • 10000
    Pour percer dans le domaine rock en France, il faut beaucoup de chance, et une bonne dose de patience. Tenez, prenez les bordelais de Seeds Of Mary. Ils sortent ce deuxième album en novembre 2015. Pourtant, il ne m’est arrivé qu’il y a quelques jours, parce qu’il va seulement débarquer…
  • 10000
    Jeune formation parisienne appréciant autant le grunge que le rock burné à tendance heavy, Our Blond Covers nous présente ici son deuxième ep. Un ep bien fourni, avec sept titres pour 30 minutes de musique. Et ça commence très fort avec « Die & retry », ritournelle où un rock grungy se…
  • 10000
    Vous aimez les photos ? Moi pas trop. Enfin, plus exactement, j'aime les photos de paysages, les trucs abstraits, plus ou moins artistiques, mais pas avec des gens dessus. L'humanité, je trouve ça vachement surfait, vous voyez ? Un gars qui photographie un gars, putain, c'est quoi, de l'anthropophagie artistique ? Enfin, bref,…
  • 10000
    Vous ne connaissez pas Jeff Angell ? Pas grave. Moi non plus. Pourtant, le monsieur traîne avec des gens tout à fait recommandables : le précédent groupe de Jeff était également composé de Duff Mc Kagan, Barett Martin et Mike McCready. Je vous avoue d'ailleurs que je vais certainement y jeter une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *