FAILURE : Magnified

failure-magnified_1024x1024

Sorti dans une relative confidentialité dans nos contrées, ce deuxième album des américains, de par sa pochette assez référentielle et ses intonations, est rapidement catalogué comme grunge. Pourtant, s’il en a quelques stigmates, il serait dommage de le réduire à cela et le juger comme obsolète ou pire, un disque de suiveur. « Magnified » est un disque de rock alternatif.Oui, je sais, ça vous fait une belle jambe. Mais ça fait une différence. Ça signifie pas (ou peu) de son « sale », pas de chant plaintif ou éraille, pas de mal-être étouffant transpirant de chaque phrase . En 10 titres, le groupe impose une écriture adulte, un style varié, ni trop agressif ni pas assez, sachant autant jouer de la distortion et des larsens que des arpèges et ambiances plus feutrées. Curieusement, ce n’est pas un disque que j’écoute très souvent malgré ses qualités certaines. « Curieusement », car aujourd’hui que je viens à le réécouter, je n’ai pas grand-chose à lui reprocher. Un passage un peu trop long par ici, un riff un peu plus faiblard par là, mais rien de déterminant. D’autant plus que ces petits défauts sont vite contrebalancés par des titres d’une qualité bluffante comme « Small crimes », « Empty friend », « Magnified » ou « Moth ». Vous voici donc en présence d’un autre disque à aimer sans modération !

Paroles de l’album

Site officiel

Failure : Undone

Related Posts

  • 10000
    Il y a quelques années, alors que mes cheveux n'essayaient pas encore, doucement mais surement, de rejoindre mes oreilles, j'ai découvert au gré d'une chronique (comme quoi, des fois, c'est lu ces machins) un groupe qui exploitait le filon grunge rock avec beaucoup de talent. Un groupe entouré d'une aura…
  • 10000
    Moi, un truc qui est décrit comme le « Pornography » de The Cure réactualisé et joué par un français avec un esprit grunge, je n'y peux rien, ça m'excite. Heureusement, parce que cette pochette mi-jacky mi-ringarde n'incite pas forcément le quidam à pousser sa curiosité plus loin. Et pourtant, ces sept…
  • 10000
    Je suis passé à côté de Drenge et de leur premier album en 2013. Et je serais passé à côté de celui-ci si on ne me l'avait pas glissé dans la playlist. Pourtant, si « Undertow » a clairement un profil indé avec son rock alternatif guitare – batterie – voix, il…
  • 10000
    Troisième album pour les américains de Silversun Pickups, toujours aussi inconnus sur nos terres. Et pourtant, ce "Neck Of The Woods" a été précédé de deux très bons albums, et marque les dix ans de carrière du groupe. Alors oui, même s'il le fait avec passion et application, même s'il…
  • 10000
    Que retiendront les historiens du rock de Bush ? Pas grand chose diront les esprits chagrins... Un premier disque honnête mais franchement pas révolutionnaire qui les place leaders du « néogrunge anglais », un chanteur belle gueule et voix savamment cassée qui sait employer les roucoulades sans en faire trop, un style…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *