ESBEN AND THE WITCH : Older terrors

esben_olderterrors

Les berlinois d’Esben And The Witch continuent leur chemin sur la voie du post rock mâtiné d’influences plus métalliques. Si « A new nature », ma rencontre avec le combo, m’avait impressionné par sa grammaire rêveuse et orageuse à la fois, un titre comme « Older terrors » présageait d’atours encore plus sombres et tourbillonnants. Le sont-ils vraiment ? Eh bien, dans un sens, oui. Mais Esben a changé en profondeur, surtout. Ici, les titres longs, très longs ont pris le pouvoir. Et ça pourrait vraiment être bien. Mais étirer sur 10 minutes ce qui pourrait tenir en 5, ça finit par s’entendre. Et ça gâche la fête. Certes, la voix de Rachel Davies est toujours aussi enchanteresse, et les ambiances aussi bien rendues. Mais ça ne fait pas tout. Les quatre titres de ce quatrième album suivent bien la logique interne du groupe, et prolongent logiquement le chemin qu’ils ont commencé. Mais ils manquent de quelque chose. Appelez ça comme vous voulez, mais ça n’est pas à, et ça fait cruellement défaut à des titres pas mauvais mais au développement trop poussif pour se montrer dignes du passé des allemands.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Il est plutôt rare de tomber sur un groupe dont le style est unique et inimitable. Esben And The Witch, c'est ça. Sorte de croisement entre Shannon Wright, du post rock et un groupe de doom sludge, il produit depuis 2008 une musique atypique, à la fois belle et orageuse,…
  • 10000
    Dans la famille « post rock musclé et riche en pathos», je demande If These Trees Could Talk. Un peu comme God Is An Astronaut, le groupe est mené par deux frères et privilégie l'émotion à la technique. La ressemblance s'arrête là. Car là où le second cité se perd volontiers…
  • 10000
    Le groupe de post rock Caspian débarque pour la 4e fois de son Massachussets natal pour nous offrir un disque de haute volée. Celles et ceux qui ont découvert ce combo sur leurs albums précédents le savent : il sait varier les ambiances et les sons, et possède une maîtrise impressionnante…
  • 10000
    Sortez cotillons et langues de belle-mère, les trois de Fonoda débarquent pour la fête ! Bon, ok, c'est pas drôle. Ce disque non plus d'ailleurs. Imaginez Godspeed You Black Emperor faisant un bœuf avec un chanteur dépressif, et vous aurez une idée précise de ce que « Eventually », deuxième album des allemands,…
  • 10000
    Découvert avec son fantastique premier album "Life is elsewhere", l'anglais (mais résident en Bretagne) Robin Foster m'avait impressionné et séduit à la fois avec son post rock d'une grande beauté, transcendant l'émotion de son compositeur. Etant complètement passé à côté du deuxième album du monsieur, cette troisième oeuvre est pour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *