ENTOMBED : Clandestine

entombed clandestine
Si « Left Hand Path » avait propulsé le groupe suédois en pôle position de la scène death metal européenne, coupant l’herbe sous le pied de toute la concurrence avec un son sourd, sec et tranchant, son successeur n’en est pas moins important dans la carrière des ex-Nihilist et du genre. Car si « Clandestine » possède toutes les qualités de sa préquelle, il marque une évolution vers un genre plus rock n’ roll qui ne cessera de s’accentuer à mesure des années. En ressort un death groovy et (pour moi) encore plus efficace. Le changement temporaire de chanteur (c’est le batteur et compositeur Nicke Andersson qui s’en charge ici) sur cet opus est au pire imperceptible au mieux bénéfique. Soli inspirés, rythme échevelé, son encore plus grave, les neufs titres qui le composent sont autant de perles noires. Un (autre) album charnière du death metal, qui emprunte au rock son côté accrocheur et sauvage, et qui assoit les suédois dans leur rôle de dieux vivants du genre.

Paroles de l’album

Site officiel

Entombed : Stranger aeons

Related Posts

  • 10000
    Le pilier Alex Hellid parti, difficile pour Entombed de faire autrement que de prouver au monde entier qu'il peut faire aussi bien sans lui, et qu'il peut également soutenir la comparaison avec son glorieux passé. Difficile de faire plus pataud que "Back to the front" comme déclaration d'intention, espérons que…
  • 10000
    Si « Left Hand Path » avait propulsé le groupe suédois en pôle position de la scène death metal européenne, coupant l'herbe sous le pied de toute la concurrence avec un son sourd, sec et tranchant, son successeur n'en est pas moins important dans la carrière des ex-Nihilist et du genre. Car…
  • 10000
    Un ep pour patienter jusqu'au prochain album longue durée, les suédois savent traiter leurs fans ! Il est vrai que, hormis un live sympathique, ceux-ci n'avaient plus grand-chose à se mettre sous la dent depuis un petit moment. On commence par le très classique « When In Sodom », dans…
  • 10000
    Le Entombed 2003 est un grand cru. Sur la voie du retour vers la sauvagerie entamée avec le précédent « Morning Star », nos suédois retrouvent le son si caractéristique, et parfois même les automatismes de leurs glorieux débuts, même si on pense plus souvent à un « Wolverine Blues…
  • 10000
    L'annonce de l'arrivée de Nick Holmes, vocaliste de Paradise Lost, au sein du supergroupe de death Bloodbath, a forcément fait grand bruit. Alors ce nouvel album de nos brutes de service est donc un passage obligé pour tout amateur de metal extrême, autant par respect et admiration pour les deux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *