ENSLAVED : Isa

enslaved isa

Sans jamais renier son glorieux passé de premier de la classe de la deuxième vague black, Enslaved s’est toujours posé en formation ambitieuse, mettant un point d’honneur à évoluer d’album en album, un peu comme ses condisciples et voisins Emperor (dont on cherche en vain un successeur). Ayant touché la perfection du doigt avec le somptueux « Frost » en matière de viking black, le groupe s’est tout d’abord replongé dans une ambiance guerrière et sauvage, puis a décidé d’expérimenter à tout va, proposant à ses fans ébahis une musique sans nom et sans âge, jouant autant avec les sensations qu’avec les tympans. Venons-en à ce huitième album ; « Isa » est encore une fois une invitation au voyage, une épopée dans l’univers développé par Enslaved et enrichi d’album en album. Ce voyage nous ramène un peu plus souvent à l’époque de « Eld » que son prédécesseur, joue plus avec la bestialité qu’avec un psychédélisme inédit, s’attarde plus à explorer les racines vikings qu’à faire pousser les branches d’Yggdrasil vers des cieux inexplorés. Mais l’album n’en est pas moins bon, et c’est encore une œuvre riche et intelligente que nous convient à découvrir les norvégiens. Que votre périple soit encore long et semé d’embûches, vos albums n’en seront que meilleurs !

Paroles de l’album

Site officiel

Enslaved : Isa

Related Posts

  • 75
    Le précédent opus de notre ami le jovial Rudy Ratzinger m’avait déçu, tout comme des milliers de fans d’un one-man band qui avait dans le passé su composer des pièces violentes, froides et dansantes qui imprégnaient le corps et l’esprit et entraînaient une adhésion immédiate au genre (pour les cerveaux…
    Tags: de, à, qu, un, d, une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.