ELEPHANT STONE : Ship of fools

La roue musicale tourne. Notre époque est plus sujette au revival qu’à la création. Signe des temps ? Bref. Elephant Stone, les clients du jour, revisitent depuis leurs débuts le rock psyché. Comme tant d’autres, oui. Mais eux ont rapidement pris un tournant electro-pop sans renier leurs bases. Et ça, ça donne à leur son quelque chose de particulier. Ce chemin qu’ils ont emprunté sur l’album précédent, ils l’arpentent largement ici encore, emmenant leur logique encore un peu plus loin. Trop ? « Ship of fools » est un bon petit disque, mais sa drôle de mixture brit pop / electro / rock psyché y est un poil trop édulcorée. Cela aboutit à des chansons agréables mais qui peinent à faire leur chemin de l’acceptable au mémorable. Et c’est dommage, parce que les montrealais ont de bonnes idées, produisent des passages extraterrestres, des explosions kaléidoscopiques qui donnent une saveur unique à certains titres. Mais l’ensemble reste trop sage, et si on ne peut rien reprocher à ce quatrième album sur le moment, qu’on prend plaisir à en savourer les pop songs efficaces et colorées, on n’en tire pas assez de substance pour conditionner un réflexe de réécoute.

Paroles de l’album

Site officiel

Elephant Stone : Ship of fools

Related Posts

  • 10000
    Il faut parfois prendre sur soi et faire confiance à son prochain. Ce n'est pas la bible, ni mon horoscope, ni un biscuit chinois qui me l'a appris. Cette leçon de vie pleine de sagesse, c'est ma boîte mail qui me l'a apprise. Bon, ok, la confiance donnée n'est pas…
  • 10000
    Gwenno, c'est Gwenno Saunders, galloise de son état, et ex-frontwoman des Pippettes. Et ce disque au nom exotique est son premier album solo, après avoir sorti deux ep remarqués. Remarqués car diamétralement opposés à la pop du trio. Gwenno revisite ici le rock psychédélique et le kraut rock, à grands…
  • 10000
    Des fois, il ne faut pas plus qu'une pochette fun et un titre à l'avenant pour avoir envie de découvrir un disque. Les Big Byrd est une formation suédoise qui donne dans le rock psychédélique. "They worshipped cats" est à priori le premier album d'un groupe pas du tout connu…
  • 10000
    Ça faisait quelques temps que, comme un gros naze, je me disais "Waw, ça fait un bail que Sean Lennon n'a rien sorti !" C'est qu'en fait, le bougre avait complètement oublié de me tenir au courant de son union musicale et extra-professionnelle avec Charlotte Kemp Muhl ! Voici donc…
  • 10000
    Quatrième album pour Wooden Shjips, groupe qui a choisi la voie du rock psychédélique à sa création en 2006 et ne s'en est jamais éloigné. Un psychédélisme électrique, parfois nerveux, qui s'exprime au travers de morceaux relativement longs, répétitifs et au chant lointain et à demi-effacé, comme un rêve éveillé.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *