DYLEM : Dylem

dylem

Oui, la pochette de ce premier album du jeune groupe suisse est bien sympathique. Mais ce n’est pas pour cela qu’il figure dans les pages. Ce n’est pas non plus pour le plaisir de fracasser le travail d’un groupe en devenir. Alors, il ne reste qu’une seule possibilité, vous l’aurez bien compris ; c’est que ce disque est bon. Effectivement, il l’est. Ce qui ne signifie pas qu’il soit irréprochable. Mais je vais d’abord vous faire le tour du propriétaire. Dylem est surtout l’alliance d’une voix, celle de Melody, et d’un compositeur, Donovan. Ensemble ils donnent naissance à un metal symphonique de qualité, reprenant à leur compte les nombreux tics lyriques et mélodiques du genre, usant du savoir des anciens pour alterner moments tragiques et autres plus guerriers, soufflant le chaud et le froid… En neuf titres, le groupe parvient sans mal à se hisser, avec bien moins de moyens financiers mais une technique instrumentale et vocale irréprochables, parmi les grands acteurs du genre. Mais là où le bat blesse, c’est par la propension du groupe à mélanger anglais et français, et à apporter à certaines parties des influences plus rock. Car si musicalement, ça se tient, ça donne tout de suite une couleur plus « variété » qui pourrait vite desservir le groupe… Et qui fait un peu tiquer votre serviteur. Un petit reproche qui ne doit pas empêcher les fans de la scène metal sympho (Epica, Nightwish et consorts) de tendre une oreille par ici !

Site officiel

Dylem : Walk away

Related Posts

  • 10000
    Après 4 ans d'absence, entrecoupés tout de même par un live et une compilation, on était en droit d'attendre un album irréprochable de la part des néerlandais, qui se sont affirmés au fur et à mesure des années comme l'un des plus grands groupes de metal symphonique. D'autant plus qu'à…
  • 10000
    Autant l'avouer tout de suite, si l'apparition des vocalistes féminines au sein de la famille metal m'a enthousiasmé au niveau des possibilités ouvertes au niveau évolution de la mentalité, le résultat à l'écoute a tôt fait de me gaver. La plupart du temps reléguée au rang de potiche posant ici…
  • 10000
    Epica est un groupe de metal symphonique plein de qualités. Pourtant quand on m'évoque le groupe, je pense surtout à sa chanteuse et son nom ô combien exotique, Simone Simmons. Et, je l'avoue, ce n'est pas à sa voix que je fais ici allusion. Le fait est que sur le…
  • 10000
    Timo Tolkki est un bon guitariste, et un compositeur émérite. Il l'a prouvé à de nombreuses reprises au sein de Stratovarius. Et après, j'ai perdu sa trace. Bon, ok, je l'ai même perdu avant la disparition du groupe finlandais. Alors pourquoi aujourd'hui me direz-vous ? Et bien, ce disque ne m'a…
  • 10000
    Diptic, c'est l'aventure de deux hommes, l'un auteur et l'autre compositeur, qui se rencontrent sur Lille en 2004 et ambitionnent de faire une musique où profondeur et virtuosité iraient de pair. Très vite, le groupe intègre une chanteuse et oriente sa musique vers un compromis entre metal et rock, avec…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *