DREAD SOVEREIGN : Alchemical warfare

Groupe né de la volonté de Nemtheanga de Primordial de rendre hommage au heavy / doom de papa, Dread Sovereign nous gratifie ici de son troisième album. Je lance l’album, et après une courte intro, arrive le premier single… qui affiche une durée de 10 minutes. Wow, ok, on est bien dans le doom pur jus. Un long (mais bon) déroulé instrumental laisse la place à une chanson plutôt classique et énergique, traversée de passages bien lours et puissants, qui restent mes préférés. Un son bien vintage, un chant unique et des guitares impériales finissent de parer le morceau de beaux atours. Mais pour tout dire, je lui préfère largement son successeur, « The great beast we serve », plus ramassé et qui va plus à l’essentiel en ne se délestant pas de sa doomitude, ou pas trop. Parce qu’il faut le dire, si Dread Sovereign a bien le doom dans la peau, il emploie parfois des moyens plus exogènes pour l’exprimer, en flirtant avec le rythme galopant et les gimmicks du heavy metal, ou au contraire en intégrant des aspects très atmosphériques. Bien sûr, tout ça se fond parfaitement dans la masse, et aboutit à faire de « Alchemical warfare » une proposition vraiment intéressante et pas si normée que ça. Ceci dit, on pourrait être un peu destabilisé par ces va-et-vient entre une ambiance et l’autre, qui certes préserve de l’ennui, mais confère à l’album un côté un peu hétérogène, voir décousu parfois. Le groupe n’a jamais caché son amour pour le black metal dans sa première incarnation, et on ne sera donc pas étonnés que certains passages rappellent le heavy thrash plus cru d’un Venom. Le fil rouge de l’album, si on veut en trouver un, c’est la voix typiquement heavy / doom / thrash de Nemtheanga, qui nous replonge vraiment dans une époque, et ses interventions en mode clair et puissant ; un atout majeur du groupe. L’autre atout, c’est ce côté « conteur d’histoire » qui se détache de l’écoute de ce disque. Des histoires qui n’ont même pas besoin de paroles pour nous emmener dans des ruelles sombres, auprès d’esprits retors et trompeurs. Bref, un bon disque qu’il faudra prendre le temps de découvrir et d’apprécier.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Le nom de Wolf King ne me disait rien, alors au vu de la pochette de ce premier album, j’ai émis l’hypothèse qu’il s’agissait d’un énième groupe revival heavy doom metal. Ce en quoi le riff introductif de « Hail the ash » ne me contredit pas du tout. Mais une quarantaine…
    Tags: d, l, qu, c, bien, plus, on, ne, se, dire
  • 10000
    Lee Dorrian a attendu son heure des années durant, peaufinant son heavy doom metal dans la pénombre, se créant une tonne de contacts dans le genre, s’en faisant l’un des principaux promoteurs. Aujourd’hui, son travail acharné paie, puisque le genre a le vent en poupe, aidé notamment par quelques bandes…
    Tags: on, a, se, ne, plus, heavy, metal, n, disque, qu
  • 10000
    Vous n’en pouvez plus d’attendre le prochain Ghost ? Le (hard) rock seventies vous obsède, vous vous en levez la nuit ? Alors, arrêtez-vous un moment sur ce troisième album des Texans de Warlung. Formé en 2016, le groupe n’a pas chômé depuis, produisant de solides albums d’un genre oscillant entre hard…
    Tags: d, ne, n, plus, c, a, album, heavy, disque, metal
  • 10000
    Mais quel joyeux bordel par ici ! Dead Quiet, petits gars de Vancouver, pratiquent un genre entre stoner, heavy metal, rock et doom. Jusque là, rien de bien exceptionnel. Mais avec une bonne touche seventies dans les claviers (qui vient d’arriver, mais moi je découvre le groupe avec ce disque), et…
    Tags: l, bien, c, disque, a, album, on, groupe, metal, heavy
  • 10000
    Il y avait Wool, Tool, il y a Dool (qui veut dire « errance » dans sa langue natale). Bon, ok, le groupe n'est totalement un nouveau venu, puisqu'il signe ici son deuxième album, mais ça reste quand même des nouveaux venus, après une formation en 2015, un premier album en 2017…
    Tags: groupe, ne, on, plus, album, paroles, se, vraiment, disque, bien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.