DONOVAN BLANC : Eponyme

Donovan_Blanc

De bonnes têtes à claques, un nom évoquant largement les sixties accolé à la représentation ultime de la pureté et de la lumière (qui techniquement est aussi l’adjonction de toutes les autres couleurs du prisme, ne l’oublions pas), tout ça donne de larges indications sur la teneur de ce premier album des ricains. Pop rétro à tous les étages donc, avec une option folk prononcée, et des voix douces chargées en réverb’ ; on se croirait un peu chez les Bees. Et pour tout dire, c’est pas désagréable. Des douze titres, aucun n’est brinquebalant ou moyen. Ensoleillée et simple, la pop de Donovan Blanc est un appel à la détente et la tranquillité, loin de tous les problèmes de la vie quotidienne et du stress de la société moderne. Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine : on peut avoir une dégaine à postuler pour un relooking de Christina Cordulla (Oui, chez Adopte Un Disque, on a de la culturation) et réussir à la faire oublier le temps d’une mi-temps. Pas génial, mais bien foutu quand même, ce premier album est un joli concentré de pop sincère et insouciante, mettant en lumière un groupe à suivre. 

Site officiel

Donovan Blanc : Minha menina

Related Posts

  • 10000
    Dans la grandissante famille des chanteurs beaux gosses pratiquant la pop folk pleine de feeling et néanmoins très radio-friendly, Joshua Radin se pose en tant que vieux de la vieille, lui qui a déjà cinq albums à son actif. Pour ceux qui suivent, « Onward and sideways » est donc le sixième…
  • 10000
    D'emblée, la pochette de cet "Alias" des anglais me fait irrémédiablement penser à celle du "You all look the same to me" d'Archive, un groupe (et un disque) que j'ai en haute estime. Bon présage. Je me souviens avoir croisé le groupe sur des playlists, mais jamais je n'ai poussé…
  • 10000
    Croisé il y a quelques années un jour sans, j'avais trop vite catalogué Tom McRae comme un autre chanteur folk pop pour public en mal de chansons gnangnan à écouter quand on est triste d'avoir trouvé une griffe sur sa belle voiture. Cet "Alphabet Of Hurricanes" est donc l'occasion rêvée…
  • 10000
    Robert Francis est un jeune éphèbe californien qui parle d'amour et fait de la musique pour rendre les gens heureux. Dit comme ça, ça paraît terriblement réducteur, mais c'est l'aveu de l'auteur lui-même. Pour arriver à ses fins, il utilise une bonne partie du spectre rock américain ; pop, folk,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *