DJAWADI, Ramin : Dracula untold

ramindjawadi_draculauntold

Quand on a pondu rien de moins qu’u excellent thème pour une série-évènement, on est forcément appelé pour servir de faire-valoir à des tas de péloches, du blockbuster décérébré au petit film malin. J’avoue ne pas savoir dans quelle catégorie classer « Dracula untold » (même si j’ai ma petite idée là-dessus) mais c’est en tout cas avec plaisir que je retrouve Ramin Djawadi. Rappelons que le monsieur n’en était déjà pas à son coup d’essai, qu’il a été « découvert » par Hans Zimmer (Gladiator, Inception, The Dark Knight, récemment 12 years a slave) puis engagé par Klaus Badelt (les Pirates des Caraïbes, plein d’autres trucs) ; beau cv donc. Alors oui, bien sûr, on peut avoir étudié dans les meilleures écoles et traîné avec les plus grands esprits tout en restant un blaireau suprême (meuh non, je ne vise personne…), mais ça n’est pas le cas ici. Comme on pouvait si attendre, la partition de monsieur Djawadi est ample, profonde, épique, sombre, traversée de petits éclairs ethniques dont il a le secret. Rien ne trahit le matériau d’origine, ou du moins son sujet. Ceci dit, je ne doute pas qu’un Wojciech Kilar ou un James Newton-Howard en aurait fait de même. Et les ajouts personnels ne sont finalement pas si importants que ça… Pour moi, et même si elle est très bonne, cette bande originale s’avère trop passe-partout et téléphonée pour convaincre.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *