DIORAMA : Zero soldier army

diorama-zero-soldier-army

Diorama est allemand et, ô, surprise, pratique une synth pop somme toute assez classique, teintée de dance pop. Oui, ça ne semble pas très fun comme ça. Mais parfois de bonnes choses sortent de là où on ne les attend pas. Oh, je vais pas vous la faire à l’envers. Si vous n’êtes pas sensibles au genre, il y a de fortes chances que vous rejetiez ce disque en bloc. Sauf peut-être pour son premier titre « Zsa », mise en bouche electro-pop totalement déconnectée du genre, éblouissante de subtilité et de mélancolie dans un premier temps, avant d’adopter un côté martial et puissant. Je ne vous cacherai pas que l’atterrissage avec « Off » est assez rude. Heureusement, « Defcon » avec ses accointances plus Covenant est plus convaincant. Le schizophrène « Beta » descend d’un cran. Le musclé « Smolik » ne fait pas mieux. La ballade « & » et la très bonne « Polaroids » font repartir la machine, bientôt rejoints par « Reality show » et « Amnesia club ». On passera sur une « Comfort zone » un peu poussive, préférant se concentrer sur le très classique mais réussi instrumental « Nebulus », avant de terminer une écoute plutôt très agréable avec une « Stay undecided » plus pop et luxuriante. Au final, « Zero soldier army » s’avère une bonne découverte, et un disque plus malin qu’il n’en a l’air !

Site officiel

Paroles de l’album

Diorama : Zsa

Related Posts

  • 10000
    1994. Adrian Hates, qui aime l'electro dark et le rock gothique, fonde Diary Of Dreams et lui donne une couleur ni trop sombre ni pas assez. 2015. Plus de vingt ans après la création du projet, Adrian Hates sort son douzième album. Qu'est-ce qui a changé ? Ah, mais j'oublie un…
  • 10000
    Gnostic Gorilla est un duo de Toronto pratiquant un mélange fort peu radio-friendly de rock gothique, electro-dark, coldwave et musique industrielle. Chant péremptoire ou râles menaçants, nappes étranges, rythmiques lentes et technoïdes, guitares très rock, à la limite du metal, influences folk et world, plusieurs univers se conjuguent ici pour…
  • 10000
    Poliça est une formation portée aux nues depuis quelques années par la presse musicale indie, et probablement à juste titre. C'est d'ailleurs pour ça que je me décide enfin à en découvrir un album. Alors bien sûr, je ne suis du coup pas armé pour juger de l'évolution du groupe.…
  • 10000
    Comme souvent, je n'ai jamais entendu parler de ce groupe suédois pourtant pas né de la dernière pluie, puisqu'il existe depuis... 1978 ! C'est donc à l'occasion de ce, quoi, dix-septième ou dix-huitième album (je m'y perds un peu, dans leur discographie bien fournie, aux joyeux drilles..) que je touche du…
  • 10000
    Deuxième album pour les suédois de Kamera après les sempiternels départs pour raisons musicales. Le groupe œuvre dans une électro-pop certes gentillette mais pas inintéressante pour autant. On pourrait rapprocher le style de Kamera d'un Zoot Woman ou d'un Mesh moins typé goth, soit une synth-pop légère, dansante et parfois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *