DINOSAUR JR : Sweep it into space

– Eh, t’as écouté le dernier Dinosaur Jr ?

– Bah non, pourquoi faire ?

J’ai franchement hésité à terminer là ma chronique, mettre un 8/10 et paf, roulez jeunesse. Mais bon, Dinosaur Jr, c’est un peu comme la vieille paire de sneakers toute moisie que tu traînes depuis des années en dépit de tout bon sens ; tu en connais tous les recoins, elles ont bien morflé, t’as plus l’air de rien avec.. Mais t’es tellement bien dedans ! Alors oui, « Sweep it into space » est assez comparable aux autres disques du groupe. Même si on y ressent une plus grande ouverture (écoutez donc « Garden » ; vous sauriez dire qu’un tel titre se retrouverait un jour sur un Dinosaur Jr ? – bon, ok, c’est du Barlow), on y retrouve encore et surtout la même formule grunge rock sur 12 nouveaux titres inspirés et mélodiques. Oui, mais on le sait, cette formule est magique. Sinon comment expliquer qu’elle fonctionne depuis plus de 35 ans ? La voix de Mascis n’a pas bougé. Son look non plus d’ailleurs ; il a toujours un peu l’air du cousin machin de la famille Addams. La guitare de Lou Barlow est toujours aussi futée. Kurt Vile est venu donner un coup de main pour la production ; c’est bien, mais je ne saurai dire si c’était vraiment nécessaire. Je ne citerai pas mes titres préférés, mais il y en a des très très bons. Je ne voterai pas pour le meilleur solo, ils seraient tous alignés. Je ne classerai pas « Sweep it into space » non plus dans la discographie du groupe. Je vous dirai juste ; vous aimez Dinosaur Jr ? Écoutez-le. Vous voulez découvrir Dinosaur Jr ? Écoutez-le. Vous vous en fichez ? Foutez-moi le camp !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Les trois tontons du rock alternatif ricain, pères fondateurs du grunge, reviennent un peu plus tard que prévu avec un onzième album qui, sans surprise, s'inscrit en droite lignée du précédent. Sauf que. S'il marche dans les mêmes pas que ses prédécesseurs, « Give a glimpse of what yer not » s'avère…
    Tags: plus, a, dinosaur, jr, titres, ne, autres, paroles, années, l'album
  • 10000
    Revenu en grande forme avec un « Beyond » parfait de bout en bout, le Dinosaure en chef Jay Mascis revient pile poil deux ans plus tard en remettre une couche, toujours accompagné de Lou Barlow. Que les fans se rassurent, ce « Farm » au chouette artwork est tout aussi bon que le…
    Tags: barlow, lou, se, on, dinosaur, plus, groupe, jr, grande, rock
  • 10000
    "Beyond" ? "From Beyond" presque hein, on ne l'attendait plus cette reformation. On ne l'espérait même plus pour être honnête, tant les albums solo du dinosaure junior en chef Jay Mascis étaient pâlots en comparaison avec des albums de la trempe d'un "Where You Been" ou d'un "Green Mind". Alors…
    Tags: ne, rock, on
  • 10000
    Le mec a beau avoir l’air d’un croisement entre le cousin machin et une sorcière tchèque, et donner l’impression de n’en avoir rien à foutre de rien, J Mascis est d’une régularité chirurgicale dans ses sorties, et d’un sérieux clérical dans sa volonté de composer des chansons indie rock parfaites.…
    Tags: d, l, mascis, j, a, plus, ne, on, rien, années
  • 10000
    Entre deux albums de Dinosaur Jr et des participations diverses (on retiendra en particulier sa présence sur le dernier Strand Of Oaks, chroniqué ici), Jay Mascis continue à écrire des chansons, trop apaisées et intimistes pour paraître autrement que sous son nom. Ces petits têtes à têtes pop folk, toujours…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.