DIDO : Still on my mind

Qu’il est loin, le temps de « No angel » ! Et pourtant, malgré les vingt ans que l’album de la consécration séparent de ce « Still on my mind », on retrouve Dido inchangée, ou presque. Elle est toujours aussi jolie, sa voix n’a pas pris une ride non plus, et son pop rock (aujourd’hui plus teinté d’influences électroniques) est toujours chargé d’évidences mélodiques et de feeling. D’ailleurs c’est une « Hurricanes » qui renoue avec la magie d’antan qui est chargée de nous accueillir au sein de ce cinquième album qui aura mis six ans à arriver, tout de même. Un titre qui se déploie tout en douceur et en sobriété jusqu’à sa moitié et un envol plus moderne. Je suis moins convaincu en revanche par une « Give you up » plus pop grandiloquente. Mais « Hell after this » renoue avec un style beaucoup plus actuel et rafle la mise. L’ensemble de l’album est un aller-retour permanent entre titres beaux et réussis et chansons plus faciles en demi-teinte. Certes, on peut (raisonnablement) trouver tout ça un peu inoffensif, un peu vain, mais en lançant l’écoute, je ne m’attendais pas à trouver une horde de chansons engagées ou musicalement révolutionnaires ; et en fait j’aurais certainement crié au scandale si ça avait été le cas. Faut-il comprendre que la musique de Dido est, hier comme aujourd’hui, mièvre et sans intérêt ? Non. L’electro-pop satinée de la dame ne va certes pas changer votre vie ou vous aider à passer des soirées ou nuits endiablées, mais on a pas toujours besoin de sensations extrêmes pour se sentir bien, pas vrai ? Alors peu importe si je trouve ce disque inégal, je suis sûr que ses bonnes chansons vont toucher certains d’entre-vous. Bien sûr, un ep aurait convenu, mais bon, on fait avec ce qu’on a, et si les qualités ne gomment pas les défauts, elles ne s’effacent pas devant non plus. A tester !

Facebook

Instagram

Site officiel

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Empruntant autant au rock qu’à des genres plus teintés d’électronique, dansant et pêchu comme le suggère le titre de son premier album, Nu n’est certes pas là pour révolutionner la planète mais pourrait bien être un carton monstrueux si sa maison de disque fait ce qu’il faut pour. Un mélange…
    Tags: qu, d, on, bien, ne, plus
  • 10000
    Les choix qu’on fait tiennent à pas grand-chose. Tenez, est-ce que si ce disque ne s’était pas appelé « Mint », avec sa pochette aguicheuse, ce joli minois outrageusement photoshopé, je lui aurais donné la moindre chance ? Pas sûr. Bon, bien entendu, si je n’avais pas été si bien accueilli par une…
    Tags: pop, a, d, l, bien, plus, rock, renoue, mind, sûr
  • 10000
    Et de 15 pour le duo de Brighton. Quoi, albums ? Non, années de carrière ! Alors forcément, c’est un chiffre, et ça fait réfléchir. Une bonne raison pour s’accorder une bonne grosse pause après 10 ans d’albums et de tournées ininterrompus. « Get tragic » marque donc à la fois le retour du…
    Tags: bien, d, plus, pop, rock, l, ne, certes, a, ans
  • 10000
    En 2015, « Darling arithmetic » avait été une bouffée de poésie, d’élégance et de beauté. L’irlandais Villagers y confirmait tout le bien qu’on pensait de lui tout en approfondissant encore sa démarche créative par le biais de plus d’hybridation de pop, folk rock et éléments électroniques. En toute logique, j’espérais retrouver…
    Tags: plus, ne, a, d, l, pop, bien, folk, album, qu
  • 10000
    Jamais écouté une note de cette trentenaire plutôt orientée folk / rock avant. Et tant mieux, peut-être, qu’en sais-je ? Parce que concrètement, ce quatrième album n’a pas grand-chose de folk rock. On pourrait y accuser la jeune femme d’avoir succombé aux sirènes de la pop mainstream. Et on aurait pas…
    Tags: d, ne, on, album, qu, l, rock, folk, se, pop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *