DERIVE PHANTOM : Au champ des souchets

Il y a plus de deux ans, je vous parlais de « 243 », l’ouvre précédente du duo. Sorti il y a peu, ce nouveau projet s’abreuve encore une fois à plusieurs sources : electro expérimentale, noise / drone, hip hop / slam désabusé et lettré. Le mélange des trois, des références parfois absconses (le « champ des souchets » fait par exemple ici référence à une épreuve que les défunts doivent accomplir après la mort avant de pouvoir accéder à un autre plan d’existence) font de ce disque une expérience pour le moins singulière et riche. Une œuvre complète dans laquelle il est parfois difficile de rentrer, qui se révèle par strates successives, au fur et à mesure qu’on parvient à en décoder les éléments. De plus, cette fois, le chant est plus accompagné d’effets de style qui le rapprochent des productions actuelles et le rendent moins accessible (même si ce n’était pas sa caractéristique première sur le précédent ep non plus). Et la frange pop, déjà pas très épaisse, a été allégée. Comprenez que l’univers de Derive Phantom s’est densifié, affirmé, et qu’il demandera donc une plus grande attention pour être pénétré. Un effort qui pourra en rebuter certains, et le groupe en est d’ailleurs probablement très conscient, lui qui n’a même pas daigné essayer d’en donner certaines clés, préférant baptiser ses nouveaux titres de lettres (correspondant à la fin de l’alphabet, Derive Phantom ayant depuis ses débuts choisi de bâtir son propre abécédaire). Mais c’est à ce prix qu’il souhaite construire son œuvre, et on ne pourra pas lui en vouloir tant celle-ci est complexe et personnelle. La question qui nous assaille à la sortie de ce disque, c’est « et après ? ». Derive Phantom a été jusqu’au bout de son concept, a mis en place un système de composition, de juxtaposition d’univers. Doit-il à présent apprendre à en sortir pour proposer tout autre chose, ou s’en servir pour remodeler son monde ? L’avenir le dira ! En attendant, à vous d’y plonger votre âme !

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *