DEFTONES : White pony

Deftones_-_White_Pony-greycoverart

Affranchi d’une rivalité avec Korn qui commençait à devenir pesante et s’avérait surtout injustifiée, les quatre de Sacramento ont pour lourde tâche de donner un successeur à « Around The Fur », grand succès critique et public. Ils choisissent alors d’accentuer leur côté mélodique et de cultiver leur différence en intégrant encore plus d’influences cold wave à leur metal alternatif, tout en expérimentant de nouveaux sons (cet album verra aussi l’intégration définitive du dj Frank Delgado). Plus nuancé que ces aînés, « White Pony » est un album d’une puissance émotionnelle incroyable, le groupe ayant réussi à doser à la perfection le mélange entre rage et passages plus planants. Considéré par beaucoup comme le chef d’oeuvre du groupe, c’est en tout cas une œuvre intelligente et sensible, sans faux pas et comportant de purs moments de magie (« Knife Party », « The passenger » et son duo avec maynard James Keenan de Tool, « Digital Bath », « Change »…), une œuvre dont Deftones cherchera d’ailleurs à s’éloigner complètement puis à se rapprocher, conscient de son caractère exceptionnel…

Paroles de l’album

Site officiel

Deftones : Digital bath

Deftones : Change (in the house of flies)

Related Posts

  • 70
    Puressence est une formation anglaise qui pratique une pop indé assez mélancolique et poignante, avec la particularité de comporter un chanteur à la voix très androgyne (pour tout dire, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une chanteuse). Et l'air de rien, c'est un groupe qui vient d'atteindre ses 19 ans de…
    Tags: de, un, plus, une, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *