DEEP SEA DIVER : Impossible weight

Troisième album pour les américains de Deep Sea Diver, cinq si on compte les deux albums jamais parus accouchés dans la douleur au tout début de la carrière de Jessica Dobson. Ce qu’il y a de magique avec Deep Sea Diver, c’est ce mélange, qui peut paraître banal en apparence mais ne l’est pas du tout, entre rock indépendant et écriture diablement pop. Vous avez du mal à l’imaginer ? « Shatttering the hourglass » conjugue motifs d’orgues eighties, et alterne entre force et délicatesse au niveau vocal. Mais c’est vraiment sur « Lights out » que cette réalité se fait évidente : catchy et musclé, ce titre est une vraie réussite. Et il est symptomatique de ce qui nous attend tout au long de cet album : des mélodies ultra-efficaces habillées d’emphase, de rythmiques discrètes mais bien présentes et plaisantes, et de riffs indécis, entre mélancolie, force et espoir. Il faut dire aussi que « Impossible weight » est un disque qui tient autant de la catharsis que de la thérapie, composé durant une période de dépression suivie / accompagnée de remise en question profonde. Je garde la conviction que les disques nés dans ce type de conditions sont les plus intéressants. Et nous en avons la preuve ici. Bien sûr, on retiendra encore plus le duo avec Sharon Von Etten, particulièrement éblouissant, mais à part peut-être un ou deux titres plus faiblards (je ne suis pas fan de « Run away with me », la semi-ballade de clôture), l’ensemble est vraiment très bon, et digne de figurer parmi les réussites pop de l’année.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Très franchement, je pensais voir Palehound revenir plus tôt, en 2018 même, avec un troisième album en forme de consécration de son écriture indie pop rock sous le bras. Il faut dire que « A place I’ll always go » affichait une petite demi-heure au compteur. Mais non, Ellen Kempner a tout…
    Tags: plus, a, pop, bien, album, indie, indépendante, rock
  • 10000
    Palehound est un trio de Boston mené par Ellen Kempner, qui l’envisageait à ses débuts comme un projet solo. Ce deuxième album sous la configuration actuelle prouve au moins qu’elle y a trouvé à la fois un équilibre et une atèle pour sa créativité. Palehound n’est pas un nom très…
    Tags: a, i, disques, y, on, album, se, mal, disque, paroles
  • 10000
    En 2018, je découvrais avec joie le premier album des Beths, disque powerpop simple et direct, assez parfait pour l'été. Deux ans plus tard, le groupe néo zélandais remet le couvert... et confirme tout le bien qu'on pouvait penser de lui. Il faut dire qu'entre-temps, le groupe a été adoubé…
    Tags: disque, plus, bien, the, dire, c'est, album, ne, réussite, sûr
  • 10000
    11 titres, 24 minutes. Vous pensez que c'est de grindcore ou de punk qu'on va parler ce soir ? Que nenni. Bon, ok, le côté assez direct de la musique de Ditches s'y rapporte un peu. Ce qu'il propose, c'est un habile jonglage entre powerpop, punk rock et indie rock. Soit…
    Tags: c'est, rock, titres, l'album, ne, pop, bien, https://open.spotify.com/album, instagram, facebook
  • 10000
    S'ils se sont rencontrés sous d'autres cieux musicaux (le punk hardcore), les membres de Mundy's Bay ont choisi par ce premier album de se réinventer et de s'exprimer au travers d'un indie rock mâtiné de post punk, de l'énergie du rock alternatif et d'une patte mélodique pop. Mundy's Bay ne…
    Tags: plus, se, rock, album, pop, ne, indie, me, indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.