DAWN OF DISEASE : Ascension gate

Dawn Of Disease est un groupe de death mélodique allemand formé en 2003, et qui s’est depuis distingué par un style ultra-classique mais très appliqué, et assez bien foutu. Boulimique de travail, le combo en est à son quatrième album depuis 2011. Beau palmarès. Mais ça cache quoi me direz-vous ? Eh bien, d’extérieur, je dirai un certain entêtement, une passion, de l’abnégation peut-être. Et très franchement, il en faut pour pondre des titres à l’efficacité aussi millimétrée. « Worship the grave », le précédent album du septuor de Basse-Saxe, est sorti il y a à peine un an, et il a été plutôt très bien accueilli par la presse comme par les fans du genre. A raison d’ailleurs. Que Dawn Of Disease parvienne à pondre aussi vite un nouveau rejeton discographique est donc pour le moins étonnant. Les mauvaises langues pourraient dire préoccupant. Mais rien à craindre ici. Si « Ascension gate » se montre un peu plus modéré que son prédécesseur, il en présente tout de même exactement les mêmes qualités. On l’aura compris, Dawn Of Disease est donc un groupe régulier dans l’effort… Cette régularité, c’est d’ailleurs ce qu’on pourrait lui reprocher. Ce nouvel album présente des similarités, hum, troublantes avec le précédent, et certainement avec le suivant. Pour autant, ça reste une sortie incontournable pour le décrochage de cervicales dans sa catégorie !

Site officiel

Paroles de l’album

Dawn Of disease : Akephalos

Related Posts

  • 10000
    In Flames a, à l’instar d’un Soilwork, un parcours remarquable. A ses débuts, beaucoup ne voyaient en lui qu’une pâle copie d’un Dark Tranquillity, en plus brouillon. Mais, faisant fi de l’adversité, la formation suédoise persévéra et s’attacha à produire une musique plus personnelle et originale. C’est ainsi qu’au cours…
  • 10000
    Quoi de neuf en terre death metal ? Cette semaine, nous avons le petit Nightrage qui nous revient la bave aux lèvres avec son troisième album sous le bras. Ah bon. Et ça sonne comment ça ? Et bien, il faut d'abord préciser que Nightrage est une collaboration suédo-grecque, et…
  • 10000
    Septième album pour les finlandais de Insomnium, qui continuent d'arpenter les terres d'un death mélodique de haute volée, aux penchants légèrement doom, aux teintes légèrement black. Pour cette nouvelle œuvre, le groupe a choisi d'explorer la voie ô combien casse-gueule du concept album. Nous avons donc ici un long titre…
  • 10000
    Aujourd’hui, mesdames et messieurs, on va s’exploser les tympans, mais s’exploser les tympans français. Et mieux que ça, personnellement, je vais le faire régional. Parce que quand on a des « locaux » doués comme Bliss Of Flesh, il faut en parler, les faire sortir du charbon, les polir dans le sens…
  • 10000
    Hate est bien moins médiatisé qu’un Vader ou un Behemoth. Mais il continue avec intégrité et passion à proposer un death black metal racé, puissant et riche depuis presque trente ans (ouais, 27, mais on va pas chipoter, si ?). Et ce « Tremendum », dixième album des furieux de Varsovie, ne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *