DANZIG : Sings Elvis

Ah, il avait dit qu’il allait le faire. Il faut dire que depuis le temps qu’on le qualifie de « dark elvis », le père Glenn a eu le temps de s’habituer à l’idée. Et nous avec, dans un certain sens. Sauf que. Que l’on soit fan ou pas, on perçoit sans mal la logique derrière tout ça, c’est sur. Mais putain, si « Sings Elvis » était sorti il y a 15 ans, il aurait une tout autre gueule. Parce que, même si on ne peut que le regretter, le pleurer pour les plus fans, le fait est là ; Glenn a sacrément perdu de ses capacités vocales. Et autant il parvient plus ou moins à le camoufler derrière des effets divers sur ses albums « evil », autant ici, la production ne cache pas grand-chose. L’instrumentation non plus. Franchement, en lançant l’écoute, je pensais trouver ici autre chose qu’un disque de fan pur et dur, reprenant plus ou moins à l’identique les chansons d’Elvis. J’aurais aimé y trouver autre chose. Parce, qu’on connaisse ou pas les chansons du King, quel intérêt de les entendre chantées et interprétées à peu près pareil ? Ok, on oublie le sucre, ça sonne roots, bien américain. Mais bordel, Danzig aurait pu injecter ici ce qui fait de lui un de mes compagnons fidèles depuis le début des années 90. Il n’en a rien fait, c’est son choix. Je le regrette, bien sûr. Car même si, objectivement, ce disque est porteur d’une certaine authenticité, il me déçoit, principalement par ce qu’il n’est pas, par ce qu’il aurait pu être. C’est moche, hein. Ben c’est comme ça.

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Glenn Danzig n’est pas un gars avec qui j’aimerai forcément traîner et refaire le monde. En revanche, je l’ai toujours trouvé capable de pondre des chansons totalement hypnotisantes et vénéneuses. Sa personnalité musicale est unique et si attachante que chacun de ses albums est un passage obligé pour moi. Mais…
    Tags: disque, n, ne, reprises, on, danzig, plus, glenn, bien, dark
  • 10000
    Euh, c'est une plaisanterie ? Après un « Deth red sabaoth » très encourageant sorti en 2010, j'attendais, comme beaucoup de fans du petit coquinou Glenn, un nouvel album en bonne et due forme. A la place, je me retrouve avec un « bête » disque de reprise, à la pochette singeant celle de Bowie,…
    Tags: c'est, ne, glenn, rock, danzig
  • 10000
    Personnage haut en couleur, à la fois risible et très respectable, Glenn Danzig continue en 1994 d'explorer la voie d'un metal à la fois heavy, bluesy et gothique avec ce quatrième disque de sa troisième incarnation musicale. On y retrouve un style sombre, mid-tempo, sublimé par la voix du dark…
    Tags: plus, danzig, disque, glenn, lui, albums, avait, n'est, l'album, paroles
  • 10000
    Six ans après un « Circle Of Snakes » bof bof, le héros Glenn Danzig repointe ses muscles et son regard ténébreux, un nouvel album dans la poche kangourou de son pantalon de cuir. Bon, avouons-le, depuis quelques années, rien de ce qui sort de sa batcave n'est très excitant, alors si…
    Tags: danzig, n'est, on, c'est, glenn
  • 10000
    Je l'avoue sans mal, je suis fan de Danzig, du moins de celui des débuts, la qualité faisant cruellement défaut aux dernières "oeuvres" du groupe du petit hargneux Glenn. Alors lorsque le bon monsieur Evilive me propose de mettre la main sur 26 titres issus des sessions des disques de…
    Tags: danzig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *